France.« Dessins sans papiers », un recueil de croquis pour aider les migrants

Atelier de dessin dans un centre d'hébergement pour migrants; organisé par l'association « Dessins sans papiers ».

Grâce aux dons sur internet, un livre composé de 200 dessins de réfugiés a pu voir le jour. L’association « Dessins sans papiers » est un collectif qui organise des ateliers sur les camps de migrants et dans les centres d'hébergement parisiens.

Les dessinateurs viennent du Soudan, du Tchad, du Mali, de Guinée Conakry, d’Érythrée, d’Éthiopie, du Tibet, d’Egypte, d'Iran, d’Irak, de Syrie, du Pakistan ou d’Afghanistan. Ils sont arrivés en France dans un contexte difficile et parlent rarement le français. Avec leurs dessins, ils expliquent ce qu’ils ont fui et pourquoi ils ont besoin de l’hospitalité de la France. Sur leurs dessins, on voit des villages en feu, des milices qui tirent sur des hommes, des oiseaux fatigués, des messages d’amitié accrochés à la Tour Eiffel...

Des histoires qui échappent à l’anonymat 

« Dessiner est un geste fort qui crée des images que tout le monde peut comprendre », explique le collectif, « la première fois que nous avons organisé un atelier sur le camp de la Halle Pajol, des passants qui longeaient les tentes ont commencé à s’arrêter, et des échanges se sont engagés avec ceux qui dessinaient ». Les membres de l’association « Dessins sans papiers » ont continué à apporter des feutres et du papier sur les camps chaque semaine pendant tout l’été, à Pajol puis à Jaurès devant les bureaux de France Terre d’Asile, sur les tables de La Rotonde à Stalingrad, et dans des centres d’hébergement depuis la rentrée :« Sur chacune de ces feuilles, il y a une histoire qui échappe à l’anonymat ».

1 000 exemplaires

Après avoir recueilli tous ces dessins, l’association « Dessins sans papiers » a tenu à les réunir dans un livre « qui parlera pour eux ». Rapidement, la solidarité a fait le reste puisque la somme de 3 800 euros a été recueillie sur la plate-forme Ulule. Cela a permis de payer l'impression des 1 000 exemplaires et les frais d'envoi. L'imprimeur Le Ravin Bleu s’est d’ailleurs engagé à fabriquer ces exemplaires à un prix solidaire. Désormais, chaque livre commandé permet de collecter 5 euros par exemplaire pour des associations qui donnent des cours de français aux réfugiés.

Chloé Juhel

Pour suivre l’association sur Facebook :
https://www.facebook.com/groups/dessinssanspapiers/?fref=ts

Pour organiser un atelier, leur confier des dessins, ou proposer une exposition : dessinssanspapiers@gmail.com

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement