Agadir.Sommet Climate Chance : les élus locaux et régionaux d’Afrique se mobilisent contre le dérèglement climatique

Salaheddine Mezouar, président de la COP22, le 11 septembre 2017 au Sommet Climate Chance à Agadir.

La deuxième journée du Sommet Climate Chance qui  se poursuit à Agadir, a été marquée par la signature de la déclaration des élus locaux et régionaux d’Afrique, en présence de leurs pairs d’Europe et du monde entier. Cette déclaration appelle à une collaboration africaine et internationale pour accroitre la capacité d’adaptation des villes et l’atténuation de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Ce nouvel appel urgent à l’action de la part des différents participants, issus des pays du nord comme du sud, intervient à deux mois du rendez-vous majeur de la COP23 en Allemagne.

Deux ans après l’Accord de Paris, le sommet a permis au acteurs non-étatiques de faire l’état des lieux de l’action climatique mondiale et du chemin qui reste à parcourir avant la COP23 prévue en Allemagne en novembre 2017. Des thématiques, tels que le financement de l’action, la convergence de l’agenda climat et du développement, la collaboration entre Etat et acteurs non-étatiques, et l’approche territoriale étaient au cœur des débats dans les différentes sessions plénières, ateliers et événements parallèles.

Au cours d’un atelier sur les villes africaines face au défi climatique, l’accent a été ainsi mis sur le poids de ce phénomène au niveau des centres urbains du continent.

D’autres volets comme la migration et le changement climatique, ainsi que des initiatives ambitieuses lancées au cours de la COP 22 comme le partenariat de Marrakech pour l’Action climat, « la Ceinture bleue » de protection des écosystèmes marins, ou encore la proposition « Oasis durable » ont également occupé les discussions des différents panels.

Ont été abordés également des la question de l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et les moyens de concilier les priorités du développement immédiat et besoins à long terme en matière de résilience.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito