France.Antropia, 1er catalyseur social d’entreprises

« Hopen family », une entreprise à vocation sociale, accompagnée par Antropia de l'Essec, dont l’objectif est de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

C’est en 2005 que l’ESSEC a lancé Antropia, un incubateur social qui a pour but de promouvoir l'entrepreneuriat social en Ile-de-France. 10 ans plus tard, près de 150 projets ont été accompagnés.

Antropia est une initiative créée par la prestigieuse école de commerce l'ESSEC. En plus de 10 ans, elle est devenue le premier catalyseur d’entreprises sociales de France avec, pour mission, d’accompagner les entreprises à vocation sociale et/ou environnementale.

Aujourd’hui, Antropia ce sont plus de 145 projets innovants dans de nombreux domaines. Cela concerne toutes ces initiatives qui veulent répondre à un besoin social, tout en ayant à cœur de prévoir la viabilité économique du projet.

Parmi les exemples d’« Antropiens », on trouve « Citizenfarm » dont le but est de faire découvrir l’agriculture aux citadins ou encore « Hopen family », dont l’objectif est de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Prototyper un projet

Antropia offre un accompagnement stratégique pour bien formaliser le projet, un hébergement physique dans les locaux de l'ESSEC (avec accès à un bureau équipé) et, enfin, un soutien financier aux porteurs de projet en ayant besoin. La structure aide, plus précisément, à prototyper un projet, élaborer un Business plan social ou à changer d’échelle, pour les entreprises existantes.

Chaire consacrée à la Philanthropie

Et l’ESSEC ne s’arrêta pas là. Antropia s’inscrit dans une logique sociale et solidaire très ancrée au sein de la prestigieuse école de management.

En 2003, elle a d’abord lancé son programme d’égalité des chances puis, peu de temps après, l’ESSEC a ouvert une chaire d’enseignement consacrée à l’« économie sociale et solidaire ».

Plus récemment, en 2011, elle a ouvert une chaire consacrée à la Philanthropie, signe, s’il en faut, que le virage humaniste se confirme pour cette école fondée en 1907 par les Jésuites.

Chloé Juhel

Plus d’infos sur http://antropia.essec.fr/

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer