France.Atelier d’éducation populaire sur les discriminations à Lille

Le sociologue Jessy Cormont, rattaché à « P.H.A.R.E. pour l’Egalité ».

« Le hip hop, un espace d’auto-défense populaire face aux inégalités et aux discriminations (classe, « race », sexe)». Voici l’intitulé exhaustif de la conférence organisée par « P.H.A.R.E. pour l’Égalité » et la compagnie « Trous d’Mémoires » qui a lieu ce soir, le 22 décembre, à Lille.

Ce n’est pas la première fois que l’association « P.H.A.R.E. pour l’Égalité » travaille en partenariat avec des artistes et des sociologues pour aborder la question des discriminations.

Il s’agit d’une conférence-débat à trois voix, avec Ismaël Métis, rappeur et directeur artistique de la Compagnie « Trous d’Mémoires » ; Audrey Verlyck, intervenante socio-éducation populaire, issue de cette même compagnie ; et, enfin, le sociologue Jessy Cormont, rattaché à « P.H.A.R.E. pour l’Egalité ».

Comme toutes les ateliers organisés par cette structure, il s’agira avant tout d’un événement pédagogique avec la priorité mise sur le « partage d’expérience et d’analyse ». Le but sera de questionner les discriminations et de montrer comment le hip hop se fait le haut-parleur des colères et des espoirs en la matière depuis 30 ans.

Une équipe de sociologues de terrain

« P.H.A.R.E. pour l’Égalité » est une structure d’intervention sociologique fondée sur l’action-recherche mettant la sociologie, l’histoire, l’économie, les statistiques, ou d’autres sciences, à disposition de ceux qui veulent « faire bouger les choses ».

L’association est composée d’une équipe de sociologues de terrain, Saïd Bouamama, Jessy Cormont et Kelly Poulet qui travaillent ensemble dans le cadre de ce laboratoire fondé en 2005.

Chloé Juhel

Infos pratiques :
« Le hip hop, un espace d’auto-défense populaire face aux inégalités et aux discriminations (classe, « race », sexe) »
Vendredi 22 décembre à 18h30 au Café du Métro, Place Jacques Febvrier, quartier Lille-Moulin, à Lille, Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer