France.Avec Keakr, l’artiste Axiom veut créer du lien : « Notre force, c’est nous ! »

© Keakr

Plus qu’une simple culture, le Hip Hop met en avant les valeurs du partage et du vivre-ensemble à travers le monde entier. C’est avec cette même volonté de partage que l’artiste et entrepreneur originaire de Lille, Axiom (de son vrai nom Hicham Kochman), a créé l’application musicale Keakr. Avoir toutes les fonctionnalités d’un studio dans son téléphone portable, s’enregistrer, partager et créer du lien entre les communautés, Keakr va au-delà de la musique.

Axiom / AFP

S’assumer, entreprendre

Connu dans les années 2000 en tant que rappeur, Axiom passe aujourd’hui à une nouvelle étape en créant l’application Keakr.

Après quatre années de travail acharné, l’application est actuellement en train d’être finalisée, une réelle fierté pour l’artiste : « Pour moi ça exprime clairement le mouvement dans lequel on doit tous s'insérer demain. Nous devons chercher nos outils, les inventer, c'est la seule façon que nous avons de prendre le pouvoir et de distribuer entre nous et c'est pour ça que je veux la maintenir gratuite. S'il y avait une marque externe dans le projet, à un moment ou à un autre, elle aurait voulu faire payer les gens ».

La gratuité, élément d’une importance capitale afin que la « base », pour que les gens de tous les jours, et notamment les personnes des quartiers populaires, ne soient pas exclus comme bien souvent.

Une autre image

Keakr est donc une « application d’enregistrement, de diffusion et de compétition entre artistes dédiée aux musiques urbaines ». Application qui, de fait, sera un nouveau réseau social. Après de nombreuses rencontres, des communautés comme celles des skateurs ou des danseurs, trouveront un intérêt à utiliser Keakr, créant ainsi un pont entre les communautés musicales et sportives, mais surtout entre les communautés tout court.

Venant des quartiers populaires, Axiom garde cette envie de rester connecté aux habitants de ces quartiers, et de montrer autre chose que les clichés habituels : « Si tu m'aimes pas comme je suis, je ne vais pas faire semblant. C'est plus qu'une fierté de la « base ». Notre force c'est nous. Les gens sont généreux et c'est tellement loin de l'image qu'on nous vend du « vandale » ».

En attendant la sortie imminente de l’application, Axiom écume les petites salles des quartiers, comme les plus grandes hors des quartiers, avec le même plaisir et cette joie de partager et d’échanger.

F. Duhamel

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement