France. "Je ne comprends pas pourquoi je suis jugé", Damien Saboundjian policier, responsable de la mort d'Amine Bentounsi

© AFP

"Je ne comprends pas pourquoi je me retrouve pour la deuxième fois devant une cour d'assises". Ces mots sont ceux de Damien Saboundjian, gardien de la paix, responsable de la mort d'Amine Bentounsi, abattu d'une balle dans le dos le 21 avril 2012 à Noisy-le-Sec ( 93 ). (Voir nos articles)   ...
LIRE SUITE

France. Procès Saboundjian. L'avocat général sermonne les policiers

Rémi Crosson du Cormier, l'avocat général du procès en appel de Damien Saboundjian qui se tient devant la cour d'assises de Paris depuis ce lundi 6 mars, n'est pas du genre à mâcher ses mots. A deux reprises, ce mardi 7 mars, il va sermonner assez sévèrement deux policiers, venus en qualité de témoin et qui ont menti pour protéger leur collègue responsable de la mort d'Amine Bentounsi, abattu d&...
LIRE SUITE

France. La « Garantie Jeunes », facteur d’intégration des réfugiés à Paris ?

La Mission Locale de Paris, une structure qui accompagne certains jeunes réfugiés vers l’emploi. Crédit photo : Mission Locale de Paris

C’est en tout cas ce que semble viser la Mission Locale de Paris. Cette structure, qui accompagne les jeunes vers l’emploi, souhaite avoir recours à la « Garantie jeunes » pour aider certains réfugiés à trouver du travail.   ...
LIRE SUITE

France. Procès en appel du policier Saboundjian : les mensonges de ses collègues pour le protéger

Des policiers devant le TGI de Paris, le 6 mars 2017. Alpha CIT / Citizenside

Protéger leur collègue coûte que coûte. Ghislain Boursier et Charles Accary ont tous les deux menti pour couvrir Damien Saboundjian, un gardien de la paix de 38 ans, poursuivi par la justice pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Des faits passibles de 20 ans de réclusion criminelle. Le 21 avril 2012, il a abattu d'une balle dans le dos, à Noisy-le-Sec, Amine Bentounsi.    ...
LIRE SUITE

France. Procès Saboundjian : le professionnalisme du policier fait débat

Croquis d'audience, réalisé le 6 mars 2017, représentant Damien Saboundjian (D) et son avocat Daniel Merchat, durant son procès en appel au TGI de Paris. Le gardien de la paix est accusé du meurtre d'Amine Bentounsi, abattu d'une balle dans le dos, en 2012 à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). BENOIT PEYRUCQ / AFP

Lundi 6 mars, Cour d'appel de Paris. Il est 10h52, Damien Saboundjian, gardien de la paix, présumé responsable de la mort d'Amine Bentounsi, abattu d'une balle dans le dos à Noisy-le-Sec en 2012, fond en larmes. Cela ne fait qu'un quart d'heure que les débats ont commencé.  ...
LIRE SUITE

France. Les « inadmis » de Roissy : les associations dénoncent les conditions de l’enfermement extrajudiciaire

Contrôle de la PAF à l’entrée sur le territoire français. (Photo : Police nationale)

Certains disent « jouer leur vie », d'autres viennent chercher « une seconde chance » dans des conditions dénoncées par les associations. Expression d’une politique migratoire de plus en plus restrictive et liberticide, l’opacité du traitement réservé aux personnes refusées sur le territoire français suscite l’inquiétude des défenseurs des droits humains. ...
LIRE SUITE

France. « Discriminations, c'est non ! » : le gouvernement lance un guide pratique contre les discriminations

Qu'est-ce qu'une discrimination ? Qui contacter ? Où porter plainte ? Pour lutter contre ces inégalités de traitement illégales dans l'emploi ou le logement notamment, un guide est sorti jeudi, avec une version « grand public » et une autre destinée aux administrations et aux associations. ...
LIRE SUITE

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement