La chronique du Tocard. Les 60 piges de ma frangine

  La plus grande de mes frangines dont le prénom commençait par M, du nom de l'amour, était née un jour de 1955 en Kabylie-Algérie, à 1000m d’altitude, au milieu des chèvres, sans doute en juillet ou en août. Ma daronne se souvenait juste qu’elle avait accouché dans une chaleur chthonienne.    La guerre d’indépendance algérienne pour foutre dehors les colons faisait rag...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. L'amour Fakebook

  C'était l'histoire de cette fille que je connaissais assez bien en profondeur et qui devait ressembler à des tas d'autres, tellement ce que je vais vous raconter va vous rappeler la vie qui est la vôtre. Elle habitait seule avec ses deux enfants dans une petite maison un peu à l'extérieur de Paris, à cause d'un mariage sur trois qui ne fonctionnait que l'espace d'un temps et depuis ce jour, les sentiments amoureux...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. Quand le cœur déménage…

  Yasmine n’avait connu qu’un Mohamed dans sa vie à qui elle avait offert d’emblée son cœur de 17 printemps. Lui, en avait cinq de plus. Yasmine et Mohamed avaient eu trois enfants : deux filles, un garçon, le bel équilibre. Le coup de foudre vice-versa ne s’était pas fait attendre et ils vécurent heureux tous les cinq pendant dix ans, avec la certitude que leur union argentée atteindrait un demi-siè...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. De se cogner mon coeur doit prendre son temps

  Tout partait d’une belle et généreuse émotion comme souvent, mais Sofia, 38 ans il y a trois jours, n’avait pas le cœur à faire la fête. C’était sa meilleure amie qui avait organisé l’anniversaire surprise. Elle avait donné rendez-vous à tout le monde dans ce troquet parisien, pas très loin de la place de la République, un bar branché qu’elle avait privatisé...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. Lou Bric Bouchet mon amour

  La première fois que j'ai découvert le chalet Lou Bric Bouchet à Abriès, petit village des Hautes-Alpes, habité par 300 âmes et perdu admirablement dans la vallée du Queyras, je savais plus comment ralentir mon cœur tellement il était beau avec cette grande cheminée qui réchauffait tout le bâtiment, ses immenses fenêtres qui laissaient le soleil entrer à l'intérieur et toute...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. L'amour en voyage

  Caroline avait attendu que je sorte de la chambre d’hôtel faire des courses pour filer à son tour. Avant de partir, elle avait déposé sur mon lit, bien en évidence, ce petit bout de papier, en guise d’adieu. « Nadir, pardonne-moi, mais je ne suis pas bonne pour les au-revoir. Profite de ta vie, comme tu sais si bien le faire. Merci pour tous ces moments. Amour toujours, Caroline ».   Pendant près de trois...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. Le bordel de ma vie

  Il y a quelques mois, l’hiver battait son plein, les arbres étaient tout nus et Hind était venue chaudement habillée à la maison, prendre le thé à cause de l’amitié qui nous unissait, et elle avait été choquée d’emblée par la situation physique de mon appartement. Elle me connaissait bien en vérité de la tête au pied mais surtout à l’intérieur de mo...
LIRE SUITE

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito