Tunisie.Cinq décès des suites du virus AH1N1 : les autorités sanitaires en alerte

En place depuis le remaniement ministériel de septembre dernier, Imed Hammami est l'un des technocrates issus d'Ennahdha

Le ministère de la Santé annonce que cinq cas de décès ont été déjà enregistrés suite à une infection au virus AH1N1 aussi dit de la grippe porcine. Le ministre Imed Hammami a souligné « la nécessité de prendre toutes les précautions afin d’éviter la contamination par le virus. La Tunisie a jusqu’ici importé plus de 300 000 doses de vaccins contre ce virus depuis le mois d’octobre. « Une mesure tardive » selon certaines critiques.

Les cinq cas de décès dus au virus de la grippe H1N1 ont tous été enregistrés durant la période allant du 7 au 13 décembre courant, dont deux femmes enceintes, une femme diabétique et un nourrisson de 3 mois. D’où la préoccupation des autorités sanitaires, étant donné une vitesse de propagation jugée importante.

Vingt autres cas de contamination de ce virus ont été enregistrés depuis la vague de froid qui s’est installée en Tunisie précise la même source, précisant que la situation sanitaire actuelle est considérée comme « sérieuse » voire « grave ».

S’exprimant lors d’un point de presse tenu au siège du ministère, le ministre a fait savoir que son département a mis en place une cellule de crise pour suivre la situation épidémiologique de cette grippe, et ce, depuis le 7 décembre dernier, date à laquelle on a enregistré le 1er cas de décès dû à ce virus.  

Selon lui, le taux des consultations pour grippe est estimé actuellement à 6.5% du taux global des consultations, ce qui correspond à un « seuil de vigilance ». Un taux qui « ne doit pas dépasser les 10% » selon les experts, au-delà duquel l’on aurait affaire à une épidémie nationale.

Depuis le démarrage du suivi de l’évolution de la grippe saisonnière en octobre et jusqu’au 15 décembre courant, seuls 20.600 consultations environ pour grippe ont été enregistrées sur un ensemble de 317.729 consultations, dont 154 cas souffrant de graves problèmes de respiration qui ont été hospitalisés.

Quels symptômes caractéristiques ?

La Directrice Générale de la Santé, Nébiha Boursali Falfoul a indiqué pour sa part que la cellule de crise est en train de suivre la situation au cas par cas : en sus de la fièvre, la toux, et la congestion, les courbatures aiguës semblent caractériser ce virus, ainsi que les difficultés respiratoires.

Via des flyers et les réseaux sociaux, une campagne a été mise en place pour sensibiliser sur les mesures d’hygiène et de précaution : « éviter la bise, les accolades, le contact manuel », etc. le virus étant très volatile.

Malgré les similitudes entre les deux grippes saisonnière et porcine, la période d’incubation n’est pas la même pour les deux maladies. La grippe saisonnière se manifeste en effet après deux à cinq jours d’incubation, alors que les symptômes de la grippe A apparaissent après cinq jours ou plus d’incubation. La grippe A est une forme plus virulente de grippe.

Si touche particulièrement les sujets les plus vulnérables en termes d’immunité :  personnes âgées, enfants et femmes enceintes, elle atteint également les sujets jeunes et « en bonne santé ».

S.S

LES SERIES DU MAGAZINE

CHRONIQUES

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer