Dakar/Rabat.Coopération transcendantale

Crédit photo / pressafrik.com

 

Le président sénégalais, a atterri à Fès, pour assister à l’ouverture de la 8ème édition des Assises de l’Agriculture, prévue pour ce lundi a effectué un pèlerinage au mausolée de Sidi Ahmed Tijani.

 

A son arrivée dans la capitale spirituelle du royaume, Macky Sall a pris soin de se rendre au mausolée de Cheïkh Sidi Ahmed Tijani, haut lieu du soufisme. Le geste du président sénégalais ne peut être le fruit d’une démarche touristique pure et simple même si on doit reconnaître que Fès recèle mille et une séductions de par la beauté de ses monuments et la qualité de ses sites historiques.

L’hôte du roi Mohammed VI qui connaît très bien l’attachement de millions de sénégalais à la Tariqa Tijane n’est pas sans savoir que le fondateur au XVIIIème siècle de cette confrérie revendique aujourd’hui des dizaines de millions d'adeptes à travers le monde, en particulier en Afrique de l'Ouest et plus précisément au Sénégal où il compte plusieurs villes saintes dont Tivaouane, située à une centaine de kilomètres de Dakar.

Expression spirituelle, autant qu’enjeu politique, la confrérie constitue entre le Maroc et le Sénégal et bien d’autres pays africains une passerelle et des liens d’une solidité sans faille, en témoigne le soutien inconditionnel des dirigeants de ce pays à la proposition d’autonomie du royaume pour le territoire du Sahara, objet de discorde entre le Maroc et l’Algérie. Le rôle de la Tidjania en Afrique, va d’ailleurs au delà des enseignements soufis inspirés du parcours et des l’héritage du fondateur puisque l’entregent des tijanis a contribué au règlement de nombreux différends et conflits dans plusieurs régions d'Afrique dont celui du Soudan en 2009. Pourtant, les valeurs de tolérance, de paix, de réconciliation, de fraternité et pour la diffusion des préceptes de l'Islam modéré n’empêchent pas l’Algérie et le Maroc de se livrer une guerre sans merci pour l’appropriation de la paternité de cette confrérie.

Arguant du fait que Cheikh Tijani était né à Aïn Madhi, dans l’ouest de ce pays, l’Algérie a bien tenté de récupérer l’héritage symbolique du cheikh Tijani à plusieurs reprises sans grand succès d’ailleurs. La raison ? Tous les disciples de la confrérie se reconnaissent dans la Zaouia mère de Fès, où Tijani est inhumé après avoir passé toute sa vie  à prêcher la bonne parole dans la capitale spirituelle du royaume. De la culture (soufie) à l’agriculture, il n’y a qu’un pas que le chef d’Etat sénégalais aura vite fait de sauter pour prospecter des opportunités d’affaires au royaume. Le Sénégal et le Maroc attachant un intérêt particulier commun à l’agriculture, d’où le thème de l’actuelle édition qui reflète parfaitement cette vision : «Inventer l’agriculture du futur, un projet pour tous».

Abdellatif El Azizi

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer