Maroc.Des centaines de migrants subsahariens tentent de force de pénétrer Sebta

Des migrants subsahariens sur la double clôture séparant le Maroc du préside occupé de Sebta, frontière terrestre entre l'Union européenne et l'Afrique. Laura Tárraga Garrido / NurPhoto / AFP

Plus de 800 Subsahariens ont pris d'assaut la double clôture séparant le Maroc du préside occupé de  Sebta, et un policier a perdu un œil dans les heurts qui ont suivi, ont indiqué les autorités locales, dimanche 1er janvier.

Selon le ministère de l’Intérieur « cette tentative avortée par les forces de l’ordre a permis l’arrestation de l’ensemble des immigrés clandestins et l’on déplore cinquante blessés dont dix graves parmi les éléments des forces de sécurité. Ces tentatives d’immigration illégales, contraires aux règlements en vigueur au Maroc placent leurs auteurs en marges de la loi et les exposent aux poursuites prévues ».

Le ministère a précisé que dorénavant les auteurs de telles tentatives seront présentés devant les juridictions compétentes qui statueront, selon le cas, de l’expulsion en dehors du territoire du Royaume, à des peines plus lourdes selon la gravité de leurs actes.

 Du côté espagnol  on signale  un groupe de 1.100 personnes originaires d'Afrique subsaharienne qui voulaient gagner l'Europe, et qui s'est précipité sur la clôture haute de six mètres, vers 4H00 locales, d'une manière "extrêmement violente et organisée". Aucun d'entre eux n'a réussi à passer de l'autre côté, sauf deux migrants, grièvement blessés, qui ont été hospitalisés à  Sebta, selon la préfecture.

Une centaine d'entre eux ont réussi à grimper en haut de la clôture extérieure et y sont restés pendant quelques heures. Les migrants ont "utilisé des barres en fer, des cisailles et des grandes pierres avec lesquelles ils ont attaqué les forces  de l’ordre marocaines et des agents de la Guardia Civil. Cinq policiers espagnols et 50 membres des forces de sécurité marocaines ont été blessés.

Les assauts massifs de Subsahariens sur les deux villes de Sebta et Melilla sont fréquents lors de jours de fêtes de fin d’année et fêtes religieuses.  Le 9 décembre dernier, Près de 800 migrants subsahariens avaient tenté de pénétrer Sebta et plus de la moitié y sont parvenus. Ils avaient forcé deux portes de la gigantesque clôture de six mètres de haut qui cerne ce préside occupé.

Pour réussir à escalader la triple barrière qui entoure les deux présides, ainsi que différents obstacles spécialement conçus pour empêcher leur passage, les migrants se munissent souvent de crochets et de chaussures cloutées. Les deux présides occupés  de Melilla et Sebta sont  les deux seules frontières terrestres entre l'Union européenne et l'Afrique.

Mohamed El Hamraoui 

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito