Tunisie.Des imams portent plainte contre l'association gay Shams

Membres fondateurs de l'association "Shams"

Chihebeddine Tlich, secrétaire général du Conseil syndical national des Imams et cadres des mosquées, un syndicat affilié à l’Organisation tunisienne du travail, a annoncé avoir déposé une plainte en justice contre l’association de défense des droits des homosexuels « Shams » suite au lancement d’une radio LGBT. 

Pour l’imam, « le lancement récent d’une radio par l’association constitue un danger imminent pour les valeurs et l’identité religieuse et sociale » des Tunisiens. Lors d’une conférence de presse à Tunis, Tlich a mis en garde contre « la banalisation de la décadence morale vu que la reconnaissance de l’association et sa radio revient à défendre la délinquance sexuelle ».

Un discours qui « incite à la haine », selon les membres de l’ONG qui avaient réagi à des propos similaires au lendemain de la cérémonie inaugurale de leur web radio.

« Financement occidental »

L’homme a appelé l’Etat à prendre les mesures nécessaires au sujet de ce « financement suspect » offert à l'association par l'Ambassade des Pays-Bas en Tunisie. Selon le syndicaliste, cette conférence de presse avait pour objectif d’informer l’opinion publique sur le procès intenté par le conseil syndical contre l’association afin d’en obtenir la fermeture pure et simple. La Haute autorité de l’audiovisuel HAICA s’était pourtant déclarée non compétente en la matière.

« Permettre à l’association de diffuser ses opinions est contraire à la religion et à la loi », ont avancé les imams. Pour les hommes de religion, le visa accordé à l’association Shams en 2015 constitue une violation manifeste de l’article 6 de la Constitution de la 2ème République qui dispose que l’Etat est le gardien de la religion et s’engage à protéger le sacré.

Une position que ne partagent pas les juristes qui soulignent un autre paragraphe du même article, qui stipule que l’Etat est aussi le garant de la liberté de conscience.

Le 11 décembre dernier, l’association Shams lançait en fanfare sa web radio dédiée à la communauté des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres en Tunisie, se prévalant d’être la première du genre dans le monde arabe.

S.S

Lire aussi : Polémique autour d’une radio dédiée à la communauté gay

DERNIERE MINUTE

LES SERIES DU MAGAZINE

CHRONIQUES

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer