France/Israël.Esplanade des Mosquées : Israël accuse la France de « récompenser le terrorisme »

Crédit photo : Gali TIBBON / AFP

 

Ce dimanche 18 octobre, Israël a accusé la France de « récompenser le terrorisme », après qu'elle a annoncé son intention de proposer au Conseil de sécurité des Nations unies une déclaration en faveur d’une présence internationale sur la très sensible esplanade des Mosquées à Jérusalem. 

 

Une initiative intelligente qui permettrait de mieux contrôler les agissements arbitraires de l'armée israélienne. Une initiative de la France qui, sans surprise, a mis en colère le gouvernement israélien.

« En reprenant à son compte les fausses accusations lancées par les dirigeants palestiniens sur le changement du statu quo sur le mont du Temple (NDLR: le nom donné par les juifs à l’esplanade des Mosquées), le texte proposé par la France récompense le terrorisme que les Palestiniens ont initié », a affirmé dans un communiqué le ministère israélien des Affaires étrangères, qui reproche à la France de rester silencieuse « sur les causes réelles de la vague d’attaques au couteau perpétrées par des Palestiniens, à savoir les incitations à la violence contre Israël et son peuple ».

Troisième lieu saint de l’islam, également sacré pour les juifs, l’esplanade des Mosquées est régie par des règles dites du « statu quo ». Après l'annexion de Jérusalem-Est en 1967, Israël a laissé à la Jordanie la gestion des lieux saints musulmans, à travers une fondation (Waqf).

En pratique, cet arrangement permet aux musulmans de monter quand ils le veulent sur l'esplanade, mais dans les faits, ils sont régulièrement soumis aux restrictions de la part d’Israël qui en contrôle en vérité l’accès. Les juifs sont autorisés à s’y rendre à certaines heures mais ils ne peuvent pas prier.

Les Palestiniens accusent Israël de vouloir modifier le "statu quo". Depuis quelques années, des colons, dont le poids politique ne cesse de croître en Israël, réclament la remise en cause du "statu quo" et le droit de prier sur l'esplanade. Ils y multiplient les incursions. Les plus radicaux prônent même la destruction du dôme du rocher pour reconstruire un nouveau temple

Le ministre du Tourisme Yariv Levine, membre du Likoud, le parti de droite du Premier ministre, a affirmé à la radio publique qu’Israël « a obtenu le soutien des Américains pour bloquer l’initiative française. Nous n’accepterons pas une remise en cause de la souveraineté d’Israël sur Jérusalem réunifiée », oubliant que l’esplanade des Mosquées se trouve à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la Ville Sainte qu’Israël occupe illégalement depuis 1967, malgré les condamnations des Nations unies ...

Nadir Dendoune

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito