France.10e édition du forum "Careers In Morocco"

10e édition du forum "Careers In Morocco" organisée samedi 20 mai 2017, à l'hôtel Méridien, près de la Porte Maillot, à Paris. Crédit photo : Chloé Juhel

Chaque année, une quinzaine d'entreprises viennent proposer des offres d'emploi à pourvoir au Maroc. Ce week-end, Cap Gemini, Maroc Telecom ou encore Akwa Group étaient présents à l'hôtel Méridien, près de la Porte Maillot, à Paris. Hamza Idrissi est l'un des membres organisateurs du forum. Interview. 

LCDA: Êtes-vous satisfait de cette 10e édition?

Hamza Idrissi : Oui, ce forum se place dans la continuité de nos précédents rendez-vous et de ceux à venir, que ce soit à Montréal ou à Dubaï. Les ingénieurs, les diplômés et celles et ceux qui souhaitent trouver un emploi au Maroc ont répondu présent. Même s'il est vrai que l'on a senti un recul du recrutement ces dernières années, on sent désormais que l'activité des entreprises va redémarrer.

LCDA: Quelles sont les grandes tendances de cette nouvelle édition?

Nous nous rendons compte que les secteurs se renouvellent énormément. Ce ne sont plus les mêmes carrières qui sont aujourd'hui offertes par les entreprises. Les secteurs des énergies renouvelables et de l'aéronautique sont de plus en plus prégnants par exemple.

LCDA: Diriez-vous qu'il y a de plus en plus de binationaux qui cherchent à retourner vivre au Maroc?

Je dirais que le retour au Maroc est toujours d'actualité mais il est différent. C'est un retour circulaire et non plus un retour définitif. Les binationaux veulent saisir des opportunités. Ils sont plus mobiles qu'il y a quelques années, à la recherche de différentes opportunités. L'esprit des gens a changé. Notre forum est d’ailleurs là pour leur fournir des conseils, notamment sur la question de l'intégration au Maroc. Nous leurs donnons des informations sur le marché de l'emploi marocain ou bien sur les démarches et procédures à suivre pour celles et ceux qui veulent monter leur entreprise.

Propos recueillis par Chloé Juhel

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito