France.Casting « Rire contre la violence » : « Inscrire les jeunes dans une dynamique de projet »

Casting de « Rire contre la violence », les 13 et 20 septembre 2017 à Epinay-sur-Seine, dirigé par Wahid Bouzidi du Jamel Comedy Club.

Epinay-sur-Seine devient la « capitale du rire » pour la bonne cause. L'association Tous soudés, dont l'action consiste à sensibiliser les jeunes contre la violence dans les quartiers populaire par le rire, lance un nouveau projet. L'association, en partenariat avec la ville d'Epinay-sur-Seine, propose un casting pour gagner six mois de cours de théâtre avec un humoriste de renom et ainsi devenir un « ambassadeur de la non-violence à travers le rire ».

Lutter au quotidien

Chaque année, en de plus de son travail de fond pour la prévention contre la violence via le théâtre, la vidéo et autres, l'association Tous soudés organisait le spectacle « Rire contre la violence ». Après plusieurs projections-débat dans la ville d'Epinay-sur-Seine, le président de l'association, Silly Diakité, veut passer la vitesse supérieure et fait une proposition aux élus d'Epinay : « Pour pouvoir lutter efficacement contre la violence, il ne suffit pas d'en parler, faut lutter au quotidien. Pour lutter au quotidien, il faut inscrire les jeunes dans une dynamique de projet donc ils ont adhéré ».

Casting et suivi

Si le spectacle « Rire contre la violence » était l'affaire d'une soirée. Le nouveau projet de l'association est plus ambitieux puisqu'il propose, aux vainqueurs des castings, six mois de cours de théâtre avec l'humoriste, et parrain de « Rire contre la violence » depuis sa première édition, Wahid Bouzidi : « Les jeunes qui seront castés pour ce projet là, seront à la fois suivis culturellement par Wahid mais ils le seront aussi par les acteurs locaux de la ville, la mission locale, moi, en tant qu'éducateur spécialisé, et tous les accompagnements éducatifs ». Mise à disposition de locaux, d'associations de prévention et autres, la ville d'Epinay-sur-Seine prend pleinement sa part dans ce projet.

A long terme ?

Ce projet est une véritable aubaine pour la ville qui espère faire émerger ainsi des talents pour la représenter, dans la lignée de Jamel Debbouze ou Omar Sy à Trappes. Un enjeu pour lequel les élus de la ville pourraient envisager de reconduire l'expérience l'année prochaine. Pour Silly Diakité, ce projet est surtout l'occasion de mettre à profit l'énergie et l'inventivité de jeunes qui n'en manquent pas : « Moi, ce que je veux, c'est fédérer des jeunes autour du projet. Parce que je sais que ça m'a fait du bien dans mon parcours. Je veux utiliser les mêmes recettes pour que les gros potentiels en France, dans les quartiers populaires, puissent s'exprimer, parce qu'on sait qu'il y en a un paquet ! ».

CH. Célinain

Le casting « Rire contre la violence » aura lieu les 13 et 20 septembre à Epinay-sur-Seine.

Renseignements et inscriptions : rclv.iledefrance@gmail.com

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito