France.Le chorégraphe tunisien Radhouane El Meddeb participe pour la première fois au Festival d’Avignon

Le chorégraphe tunisien, Radhouane El Meddeb. Crédit photo: Agathe Poupeney / PhotoScene.fr

Le plus grand festival des arts vivants contemporains bat son plein à Avignon jusqu’au 26 Juillet. Parmi les temps fort du programme de cette 71e édition, on note, pour la première fois, la présence du chorégraphe tunisien Radhouane El Meddeb. 

Le festival est de loin la manifestation de théâtre et de spectacle vivant la plus importante de France, et l’une des plus renommées au monde par le nombre de créations et de spectateurs réunis.

Du 20 au 25 Juillet, au Cloître des Carmes, le chorégraphe tunisien Radhouane El Meddeb présentera sa dernière création de danse : “Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire”. Une représentation qui a pu voir le jour grâce à la collaboration d’artistes tunisiens du monde de la danse, du théâtre et de la musique.

Formé à l’Institut supérieur d’art dramatique de Tunis, l’artiste a collaboré avec des figures phares du monde arabe tels que Fadhel Jaïbi, Taoufik Jebali et Mohamed Driss. Il a également joué dans deux films de Férid Boughedir “ Un été à la Goulette” et “Halfaouine, l’enfant des terasses”.  

Parce que le théâtre ne lui suffit plus, Radhouane El Meddeb développe son univers d’artiste en France et signe sa première création en 2005: “Pour en finir avec MOI”, un solo en forme d’introspection intime. Il crée ensuite plusieurs solos tels que “Quelqu’un va danser…” et “Je danse et je vous en donne à bouffer”. En 2010, il crée sa première pièce de groupe “Ce que nous sommes”, pour cinq danseurs. L’artiste continue sur sa lancée, en 2015, il crée successivement “Heroes, prélude” et “Heroes”, puis en 2016, “A mon père, une dernière danse et un premier baiser” en hommage à son père.

Avec “Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire”, Radhouane El Meddeb tisse un lien entre son histoire personnelle et celle des artistes vivants aujourd’hui en Tunisie, dans un contexte post-révolutionnaire.

Emna Guizani

Article associé: http://www.lecourrierdelatlas.com/tunisie-conflit-israelo-palestinien-essebsi-et-abbas-pour-une-solution-a-deux-etats-8645

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement