France. Phénix : un pont entre la fac et l’entreprise

L’Université française doit-elle arrêter de snober le monde de l’entreprise ? Cela fait 10 ans maintenant que le dispositif Phénix apporte une réponse concrète à cette question. 

Depuis dix années, Phénix crée du lien entre le monde de l’entreprise et celui de l’université. Deux mondes qui se côtoient sans se parler. Ce sont les étudiants qui en payent les conséquences. Chaque année, l’opération Phénix propose de relier plusieurs grandes entreprises à l’ensemble des universités françaises. Le but est d’aider les recruteurs à trouver des profils autres que ceux des écoles de commerce et d’ingénieur. Et depuis peu, les « matheux » ont aussi la chance de bénéficier de l’opération Phénix. Jusqu’ici, elle était réservée aux littéraires qui avaient du mal à être embauchés en entreprise.

23 postes à pourvoir

Chaque année a lieu le forum Phénix à la Cité internationale universitaire de Paris. Un rendez-vous qui s’adresse donc aux étudiants en Master 2 de Lettres, Sciences humaines et Sciences, ainsi qu’aux diplômés jusqu’à deux ans après l’obtention de leur master. Des CDI sont à pourvoir. Il s’agit d’une vingtaine de postes normalement dévolus aux diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieurs. Les entreprises partenaires qui participent régulièrement à ce forum sont AXA, BRED, Coca-Cola Entreprise, Danone, Helpline, HSBC, Leroy Merlin, L’Oréal, Marine Nationale, PwC ou encore VINCI.

Une formation de 350 heures

Depuis 10 ans, ce forum a déjà permis de recruter environ 200 diplômés. Une fois recrutés, les étudiants reçoivent une formation de 350 heures à l’environnement économique et à la vie des entreprises. Il s’agit d’une formation diplômante, Master 2 « Métiers de l’entreprise », dispensée en alternance par le centre de formation continue de Paris-Sorbonne.

Chloé Juhel

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito