France.Images de Daesh : L'Assemblée lève l'immunité de Marine Le Pen

  • Par S.S
  • le mercredi 8 novembre 2017

Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé ce mercredi de lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen. La députée et présidente du Front National avait diffusé sur Twitter des photos d'une victime de Daesh sur son compte. Cette décision des parlementaires intervient après une demande explicite de la justice.

Le bureau, plus haute instance collégiale de l'Assemblée composée de 22 députés, ne s'est pas prononcé sur le fond du dossier concernant la présidente du FN, comme habituellement, mais sur le caractère « sérieux, loyal et sincère de la demande de la justice ». Cette levée d'immunité doit permettre à la justice de délivrer un "mandat d'amener" afin que la députée se rende à la convocation des juges.

Sut Twitter, la décision de l'Assemblée a aussitôt été critiquée dans le camp frontiste, notamment par Bruno Bilde, député FN du Pas-de-Calais. "Levée d’immunité parlementaire de Marine Le Pen: à l’Assemblée nationale, il vaut mieux défoncer le crâne d’un opposant comme l’a fait un député LREM, que d’utiliser sa liberté d’expression contre l’islamisme! « C’est une honte ! », a-t-il écrit, comparant l’affaire avec l'agression de Boris Faure par M'Jid El Guerrab.

En septembre dernier, l'immunité parlementaire de Gilbert Collard avait été levée pour la même raison par le bureau de l'Assemblée. L'élu du Gard a annoncé depuis avoir déposé un recours au tribunal administratif pour faire annuler cette décision. Il avait fait savoir son intention de porter plainte contre François de Rugy, le président de l'Assemblée.

Pour rappel, Marine Le Pen avait posté trois photos avec le texte « Daech; c'est ça! » : un homme vêtu d'une combinaison orange sous les chenilles d'un char, un homme vêtu de la même manière enflammé dans une cage et un corps d'homme décapité avec la tête posée sur le dos. Elle avait ensuite retiré une des photos, celle de James Foley, qui avait « profondément choqué » la famille de l'otage américain exécuté par Daesh.

S.S

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito