Tunisie. Interdiction des porte-bagages à La Goulette : les voitures particulières « pas concernées »

Contrairement à certaines informations, l’interdiction de débarquement au port de La Goulette de tout véhicule dont le toit est chargé de bagages ne s’applique pas aux véhicules de tourisme. Ne sont concernés que les véhicules utilitaires, les fourgonnettes et les camions. La mesure a été prise pour des raisons de sureté, mais aussi pour lutter contre les importations destinées au marché parallèle, indique Mohamed Omrane, le directeur du port de La Goulette.

« Les voitures de tourisme transportant des familles et leurs bagages personnels sont toujours autorisées à débarquer à La Goulette, y compris s’ils ont des porte-bagages sur le toit », précise M. Omrane, suite à la confusion suscitée par certains médias. L’information avait provoqué un certain émoi chez les Tunisiens de l’étranger qui sont nombreux à aller en vacances en ferry pour pouvoir prendre leur voiture et leurs nombreux bagages. Les véhicules devront toutefois se respecter les contraintes réglementaires en termes de hauteur et de masse maximales, que se chargent de faire appliquer les forces de l’ordre des différents pays concernés.

Le communiqué du 3 novembre annonçant la mesure ne s’applique donc qu’au transport de marchandises. « Certains conducteurs de camions déjà grands trouvaient le moyen de surcharger leur véhicule sur le toit et même sur les côtés. Ils dépassaient parfois les 4 mètres de hauteur, ce qui pose des problèmes pour la sureté à quai et dans les bateaux », indique le directeur du port.

Par ailleurs, au-delà de 4 mètres, les camions ne passent plus sous les scanners permettant de repérer des anomalies ou des marchandises illicites. « Mais, cela ne représente tout au plus que 5 % à 10 % du trafic », précise M. Omrane. Pour le responsable, il s’agit aussi de réduire le flux de marchandises arrivant par les ferries, qui alimentent souvent le marché parallèle.

La mesure, prise en concertation avec les douanes, la police des frontières et les différents transporteurs, s’applique dès maintenant pour toutes les lignes desservant La Goulette : Marseille, Gênes, Palerme et Civitavecchia (Rome). Il s’agit d’habituer dans un premier temps les usagers réguliers pendant la basse saison. Pour le moment, les contrevenants seront rappelés à l’ordre, et leur véhicule fera l’objet d’une fouille complète, avant une application plus stricte avant le printemps 2018 et la hausse du trafic.

R.C

DERNIERE MINUTE

LES SERIES DU MAGAZINE

CHRONIQUES

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer