Maroc.L’islam marocain, un référentiel en Afrique subsaharienne

En visite d'amitié et de travail en République de Côte d'Ivoire, le roi du Maroc Mohammed VI serrant la main du président ivoirien, Alassane Ouattara, à Abidjan, le 24 février 2017. Sia KAMBOU / AFP

L’islam marocain est devenu un modèle et un référentiel en Afrique subsaharienne, affirment les responsables du culte musulman en Afrique. 

Après avoir accompli la prière du vendredi 3 mars avec le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara, à Abidjan, le roi Mohammed VI a fait don de 10 000 exemplaires du Saint Coran, dont 8000 en langue française, aux mosquées ivoiriennes.

Les  copies ont été remises à Aboubacar Fofana, président du Conseil supérieur des imams de Côte d’Ivoire, qui dans son prêche lors de la prière de ce vendredi 3 mars, à la grande mosquée de la Riviera Golf d'Abidjan, était revenu sur la création de l’Institut Mohammed VI, pour la formation des imams mourchidines et mourchidates et son rôle dans le dialogue entre les peuples.

Le même jour au quartier "Treichville" à Abidjan, le roi Mohammed VI, accompagné d’Alassane Ouatara, ont assisté au lancement des travaux de construction de la mosquée "Mohammed VI", qui sera réalisée dans un délai de 34 mois. D’une capacité d’accueil de plus de 7000 fidèles, elle s’étalera sur une superficie de 25 000 m2, et comprendra 2 salles de prière (hommes et femmes), une bibliothèque, une salle de conférences, un pavillon administratif, une école coranique, un logement pour l’imam, un complexe commercial, un parking et des espaces verts.

La première promotion d’imams ivoiriens formés au Maroc  avait été célébrée à Abidjan, le mois de janvier dernier. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités, dont l’ambassadeur du Royaume à Abidjan, le président du Conseil supérieur des imams de Côte d’Ivoire (COSIM), Cheikh Boikari Fofana, des dignitaires religieux, ainsi que des représentants des autorités ivoiriennes.

Le président du Conseil supérieur des imams de Côte d’Ivoire avait  appelé les imams ivoiriens en formation au Maroc à servir d’ambassadeurs de leur pays auprès du Royaume, et les exhortant à devenir, à leur retour en Côte d’Ivoire, des ambassadeurs de l’Institut Mohammed VI de formation des imams.

Une deuxième promotion d’imams est en cours de formation au Maroc, et une troisième rejoindra bientôt les bancs de l'institut pour recevoir un enseignement religieux pluridisciplinaire de qualité, ayant notamment trait aux fondamentaux des sciences théologiques indispensables à l’imam, aux langues, et aux thèmes majeurs des sciences humaines.

L’institut Mohammed VI de formation des imams prédicateurs et prédicatrices, né de la volonté du roi Mohammed VI, a pour objectif d'insuffler une dynamique positive et constructive au sein du champ religieux, et de promouvoir les préceptes de l’Islam du juste milieu, de la modération, de la tolérance et de l’ouverture sur l’autre, a indiqué Kettani.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement