Le film tunisien « La belle et la meute » sélectionné à Cannes

  • Par S.S
  • le lundi 17 avril 2017
Affiche officielle du film

« La belle et la meute », le film de la jeune tunisienne Kaouther Ben Hania, sélectionné pour la 70ème édition du Festival de Cannes, catégorie "un certain regard" qui consacre un cinéma original et audacieux et des cinéastes encore peu connus. C'est la première fois depuis 17 ans que le cinéma 100% tunisien est représenté en sélection officielle au Festival de Cannes.

« Aala Kaf Ifrit » (La belle et la meute), long métrage de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, fera bien partie de la sélection officielle du Festival de Cannes qui débutera le 17 mai prochain. Retenu dans la catégorie "un certain regard", le film fera face notamment à l'Algérien Karim Moussaoui avec son film "En attendant les hirondelles" ou encore Laurent Cantet avec "L'atelier".

Synopsis : « Lors d'une fête étudiante, Mariem, croise le regard de Youssef. Quelques heures plus tard, elle erre dans la rue en état de choc. Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ? »

Le film tunisien s’inspire d’une affaire survenue en septembre 2012 qui a provoqué l’émoi de l’opinion nationale et internationale, où Mariem (nom d’emprunt) fut violée par plusieurs policiers, condamnés depuis par la justice. Le fiancé de la jeune femme avait aussi été victime de chantage.

Kaouther Ben Hania a fait des études de Cinéma à Tunis puis Paris. Touche à tout, elle réalise des courts-métrages, des documentaires en plus des longs métrages. Son premier film, « Le Challat de Tunis », qui reprenait aussi un fait divers, avait connu un véritable succès en Tunisie mais surtout à l'international où il sera distribué dans 15 pays. S'en suit « Zaineb n'aime pas la neige », lauréat du Tanit d'or lors des dernières Journées Cinématographiques de Carthage.

S.S

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard au Trib'. Francesca : "Leur liberté, c'est ma liberté"

    J'ai décidé d'aller parfois au tribunal. Une belle manière de raconter autrement la France. La Chronique du Tocard devient donc de temps en temps La chronique du Tocard au Trib'. Voici l'épisode 1. Au Palais ...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito