Tunisie.Le film tunisien "Le bonbon" sélectionné à l'International Short Film Festival de Los Angeles

  • Par S.S
  • le jeudi 3 août 2017
A gauche, Abdelhamid Bouchnak

Pour la première fois de son histoire, le cinéma tunisien fait son entrée au Festival international du film court de Los Angeles (Los Angeles Shorts International Film Festival, LA Shorts) à travers la sélection du court métrage "Le Bonbon" d’Abdelhamid Bouchnak, à la 21ème édition de ce prestigieux festival qui démarrait hier mercredi pour se poursuivre jusqu'au 10 aout 2017.

Cette 21ème édition est marquée par la projection de 280 films en provenance de 25 pays dont l'Australie, la Belgique, le Brésil, Canada, Chine, la France, l'Allemagne, l'Irlande, la Grèce, la Corée du Sud, les Pays Bas, le Royaume Uni, et la Tunisie.

Sélectionné dans la compétition officielle des courts métrages, "Le Bonbon" sera projeté demain vendredi 4 août, a déclaré depuis Los Angeles le jeune cinéaste qui assiste à cet événement cinématographique organisé par l'Académie des Arts et des Sciences cinématographiques aux USA, en collaboration avec l'Académie britannique des arts du film et de la télévision (Bafta) et l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

Le festival attire cette année plus de 8000 professionnels dans les domaines de la réalisation et des arts cinématographiques des quatre coins du monde.

Produit en 2017, Bonbon (« Kaâbet Haloua ») est un court métrage qui raconte l'histoire d'un nouveau diplômé tunisien, "Mehdi", qui entame sa carrière professionnelle en tant que huissier notaire. Le jeune homme tente de se frayer un chemin dans la vie active, habité par le rêve d'avoir un avenir radieux. Cependant, au premier jour du travail, il se heurte à la réalité et se trouve ignoré par son chef hiérarchique et ses collègues. C'est alors que les choses prennent une autre tournure pour lui.

S.S

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito