Casablanca.Le groupe "BYD Auto Industry" s’installe au Maroc et lance un écosystème de transport électrique

Le roi du Maroc Mohammed VI salue Wang Chuanfu, le PDG de "BYD Auto", avant la cérémonie de signature d'un protocole d'accord entre le Maroc et le constructeur automobile chinois, pour l'implantation d'une usine de voitures électriques près de Tanger, le 9 décembre 2017, au Palais Royal de Casablanca. FADEL SENNA / AFP

Le Maroc a signé samedi, 9 décembre, un protocole d'accord avec le constructeur automobile chinois BYD pour l'implantation d'une usine de voitures électriques près de Tanger, la première du genre dans le pays.

Le protocole d'accord, signé au palais royal de Casablanca en présence du roi Mohammed VI et du PDG de BYD, Wang Chuanfu, prévoit également la construction, à terme, de trois autres usines, l'une de batteries électriques, l'autre de bus et camions électriques et la dernière pour fabriquer des trains électriques.

Tous ces projets seront implantés dans la future "Cité Mohammed VI Tanger Tech", une "ville industrielle" portée par le groupe chinois Haite et dont la création a été annoncée en mars dernier. Les sites de production s'étaleront sur 50 hectares et permettront la création de 2.500 emplois, selon les promoteurs du projet.

Pour  le ministre de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, " le Maroc entre de plain-pied dans le domaine de la mobilité durable (...) avec le leader mondial des véhicules électriques". "Nous souhaitons bénéficier de la situation géographique du Maroc, en tant que porte d'entrée pour l'Europe et le marché africain", a déclaré de son côté le patron de BYD  Wang Chuanfu  en marge de la cérémonie de signature. M. Elalamy a fait observer que ce projet a été rendu possible, grâce à plusieurs facteurs, notamment la visite royale en Chine, en mai 2016, au cours de laquelle plusieurs accords de coopération ont été signés, permettant aujourd’hui à des investisseurs chinois, d’envisager sereinement leur implantation au Maroc.

La ville de Tanger abrite aujourd'hui plusieurs parcs industriels. Le secteur automobile y est particulièrement développé, surtout depuis l'implantation sur une zone franche d'une usine Renault, la plus grande d'Afrique. Après les groupes français Renault et Peugeot, BYD est le troisième constructeur automobile à s’installer au Maroc.

Le Royaume est devenu aussi une plateforme compétitive de production automobile. Des opérateurs leaders dans des secteurs de pointe, tels que les matériaux composites, le lighting, ou encore la connectique, sont déjà implantés au Maroc.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer