Le maire de Tel-Aviv attribue l’attaque meurtrière contre un café à l’occupation israélienne

Le maire de Tel-Aviv, Ron Huldaï. Crédit photo : Wikimedia Commons

 

Il faut du courage pour tenir de telles déclarations. Pour le maire de Tel Aviv, Ron Huldaï, l’attaque meurtrière perpétrée par deux Palestiniens, originaires d’El Khalil (Hébron) survenue dans un café de Tel-Aviv ce mercredi 8 juin, où quatre personnes ont trouvé la mort, est en partie due à l’occupation israélienne. 

 

« Nous sommes sans doute le seul pays au monde, où une autre nation est sous occupation sans aucun droit civique », a-t-il déclaré ce jeudi 9 juin à la radio militaire israélienne. « Vous ne pouvez pas maintenir les gens dans une situation d’occupation et espérer qu’ils vont conclure que tout va bien », a renchéri le maire travailliste. Ron Huldai a ajouté que « personne n’a le courage » de faire la paix avec les Palestiniens et il a insisté pour que les dirigeants israéliens s’emploient à tenter de conclure un accord lorsque les attaques se seront calmées. Pour lui, « personne n'a le courage de faire un pas pour tenter d'arriver à une sorte d'accord ». 

« Il y a eu une occupation qui dure depuis 49 ans, dont j'ai fait partie, et dont je connais la réalité, et je sais que les dirigeants ont besoin de courage pour ne pas se contenter de parler » a encore precisé Ron Huldaï. « Nous devons montrer à nos voisins que nous avons véritablement l’intention de revenir à une réalité avec un État juif plus petit, avec une nette majorité juive. » Sans surprise, les déclarations du maire de Tel Aviv ont provoqué de vives réactions d’indignation. 

Beaucoup d’internautes se demandent comment « un tel traître à son peuple a pu être élu à la tête de Tel-Aviv ». Sandy espère « qu’on le butera hors de la mairie aussi vite que possible ». Pour Michel, « ce maire trahit son pays, il doit démissionner et être déchu de sa nationalité. C’est un idiot qui a de la chance de ne pas avoir d'enfants présents lors de l’attaque ». Léon, homophobe assumé, conseille à « cette grosse merde de s’occuper de ses PD ». Tel Aviv est connue dans le monde entier pour sa Gay Pride, l’un des plus gros événements de la ville. 

Dans le même temps, Aymen Odeh, à la tête de la Liste commune israélo-palestinienne, a déclaré que l’incident était un « coup terrible pour les civils ». « Mes pensées vont aux familles. Une attaque contre des innocents est toujours répréhensible, il ne peut y avoir aucune justification au fait de tirer sur des civils dans la rue », a-t-il déclaré. Aymen Odeh a précisé que l’actuel gouvernement israélien de coalition d’extrême-droite a contribué à une « aggravation de la haine et de la violence ».

D’autres membres de la liste commune d’Odeh se sont joints aux condamnations de l’attaque, mais ils ont aussi critiqué une « punition collective immorale contre les Palestiniens » de la part du gouvernement israélien en réaction à l’attaque. « Nous rejetons les attaques contre les civils quelles qu’elles soient. Un tel acte ne fait pas avancer les droits des Palestiniens », ont déclaré Ahmed Tibi et Oussama Saadi dans une déclaration commune.

Une des premières réactions d’Israël face à l’attaque a été de révoquer des dizaines de milliers de permis d’entrée de Palestinien. Le COGAT, l’unité du ministère de la Défense qui gère les affaires civiles en Cisjordanie, a indiqué que 83 000 Palestiniens seraient concernés. Les deux parlementaires de la Liste commune ont jugé que la « punition collective » des Palestiniens pour les attaquants de Tel-Aviv ne résoudrait pas le problème, ajoutant que « seul le fait de mettre fin à l’occupation apportera la paix ».

Nadir Dendoune

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. I love you

    La première fois qu'une nana m'a dit je t'aime, c'était comme un tonnerre d'applaudissements, comme si je recevais l'oscar du meilleur acteur tellement j'étais honoré et submergé de bonheur...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito