Maroc.Le Maroc rappelle son ambassadeur à Alger suite aux déclarations jugées irresponsables de Messahel

Alger - 20 octobre 2017. Le chef de la diplomatie algérienne Abdelkader Messahel, a accusé le Maroc de blanchir l’argent du haschich en Afrique. Il a affirmé que “la Royal Air Maroc transporte autre chose que des passagers”.

Le Maroc a décidé, samedi 21 octobre, de rappeler son ambassadeur à Alger pour consultation suite aux déclarations gravissimes du ministre des Affaires étrangères de la République algérienne Abdelkader Messahel, au sujet de la politique africaine du Royaume.

Lors d'un forum consacré à l'investissement en Afrique, Abdelkader Messahel a accusé les banques marocaines de blanchir l'argent sur le continent et s’en est pris également la Royal Air Maroc.

Vu la gravité de ces déclarations, le chargé d’affaires de l’ambassade d’Algérie à Rabat a été convoqué, samedi  21 octobre, au siège du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale pour lui signifier le caractère irresponsable du chef de la diplomatie algérienne, censé exprimer les positions officielles de son pays au niveau international, a indiqué un communiqué du ministère.

« Ces déclarations sans fondement ne sauraient porter atteinte à la crédibilité ni au succès de la coopération du Royaume du Maroc avec les pays africains frères, et qui est largement saluée par les chefs d’Etat africains et appréciée par les populations et les forces vives du continent », souligne le communiqué.

Tout en condamnant ces propos affabulatoires, d’un niveau d’irresponsabilité sans précédent dans l’histoire des relations bilatérales, le communiqué relève qu’ils coïncident avec la tournée régionale de l’envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara, ainsi qu’avec les préparatifs du Sommet UE-Afrique, prévu fin novembre 2017 à Abidjan, fait remarquer la même source.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer