Maghreb.La ministre tunisienne du Tourisme loue les relations algéro-tunisiennes

La ministre tunisienne du Tourisme Selma Elloumi-Rekik. CITIZENSIDE / ILYES GAIDI / Citizenside / AFP

En visite en Algérie pour assister à la 18ème édition du salon international du tourisme (Sitev), la ministre tunisienne du Tourisme et de l'Artisanat, Selma Elloumi-Rekik, a porté au pinacle  l’excellence  des relations  algéro-tunisiennes qu’elle a qualifiées de « privilégiées ».  

« Les relations algéro-tunisiennes  sont privilégiées », s’est-elle félicitée à l’issue de l’audience que lui a accordé son homologue algérien, Abdelwahab  Nouri, non sans insister sur  « l'impératif de les développer et les  relancer ». Selon Mme Elloumi-Rekik, « les programmes tracés par les ministères des deux pays ont tous été  réalisés » et les deux parties s’attèlent à « conclure de nouvelles conventions ».

Pour sa part, Abdelwehab Nouri a assuré que « les relations entre les deux pays sont complémentaires et excellentes ». « En 2015, la réunion de la haute commission mixte algéro-tunisienne a été  sanctionnée par plusieurs décisions et nous avons œuvré depuis cette date à les mettre en œuvre sur le terrain et nous sommes sur le point de les  finaliser », a-t-il ajouté.

Ces dernières années les Tunisiens participent régulièrement au Sitev pour assurer une meilleure promotion de la destination Tunisie qui, faut-il sans doute le souligner, attire un grand nombre d’Algériens. De 1,5 millions en 2015, le nombre de touristes algériens s’étant rendu en Tunisie en 2016 a été de près de 2 millions contre 500 000 Tunisiens ayant séjourné en Algérie.

Et en 2017,  l’Office national tunisien du tourisme (ONTT) s’est fixé l’objectif de dépasser la barre de 2 millions de touristes algériens. Un chiffre tout à fait réalisable notamment avec l’ouverture de la liaison ferroviaire Annaba-Tunis mais aussi la suppression de la taxe touristique pour les Algériens fin 2016.

Pour rappel, 9 pays dont la Tunisie ont pris part à cette 18ème édition du STIV.

Yacine Ouchikh

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Des larmes sur commande

    Mon conseil de discipline avait lieu ce lundi à 16h pétantes et je risquais perpète. En jeu, mon exclusion définitive de ce lycée de Saint-Ouen où je me sentais plutôt bien, en famille au milieu de tous c...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement