Maroc.En visite à Rabat Macron salue un partenaire stratégique pour la France

Rabat, le 14-06-2017. Le roi du Maroc Mohamed VI (C), son épouse, la princesse Lalla Salma (G), le président français, Emmanuel Macron, en visite d'amitié et de travail au Maroc, et son épouse Brigitte Trogneux, au repas de rupture du jeûne du ramadan dans la résidence personnelle du roi, à Rabat. ABDELJALIL BOUNHAR / POOL / AFP

Le président français, Emmanuel Macron,  en visite d'amitié et de travail au Maroc,  a salué "un pays ami et partenaire stratégique pour la France.

S’exprimant lors d’un point de presse, mercredi 14 juin, le président français s’est dit disposé  à  accompagner "les réformes ambitieuses emmenées par le roi, la modernisation des institutions, l’émergence économique du Maroc (…), le développement social avec des programmes de lutte contre les inégalités".

La France et le Maroc partagent la volonté commune d'agir en faveur de la stabilisation de la Libye, livrée au chaos et aux groupes jihadistes, et à apaiser les tensions dans le Golfe entre le Qatar et l'Arabie saoudite et ses alliés a affirmé M.Macron.

Concernant les événements d’Al Hoceima, le président Français a déclaré : "Nous les avons évoquées dès le début de la visite". "Il ne m’appartient pas de tenir un jugement sur un sujet de politique intérieure" a-t-il ajouté. "Le souhait du roi est d’apaiser en répondant aux prémices de ces mouvements, en apportant une réponse concrète, une considération à cette région, et des réponses très concrètes en termes de politique publique" a précisé le président français, qui a fait part de sa confiance dans le souverain marocain.

Lors de cette première visite dans le royaume depuis son élection mi-mai, Emmanuel Macron a été  convié avec son épouse au repas de rupture du jeûne du ramadan offert par le roi dans sa résidence personnelle. Le président français a passé  la nuit  au palais des hôtes, avant de repartir jeudi matin pour Paris.

Cette visite qualifiée d'amitié et de travail est le premier déplacement du président français dans le Maghreb, et le second en Afrique. L'objectif est de lui donner une dimension personnelle, "pour que le président et le roi fassent mieux connaissance et posent les bases de la relation franco-marocaine", affirme l'Elysée.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito