Maroc.Le Maroc suscite l’attrait des investisseurs malgré les événements à Al Hoceima

© AFP

Les protestations qui secouent Al Hoceima et sa région depuis octobre 2016 ne découragent pas les investisseurs, d’après le média économique américain Bloomberg dans un article publié le 12 juin. 

Bloomberg  affirme que les couvertures de défaillances (credit default swaps), ces contrats de protection financière entre acheteurs et vendeurs, devraient, contrairement aux prévisions, «se négocier au moins 50% de plus».

D’après Bloomberg, l’économie marocaine n’est pas impactée par les événements qui se déroulent actuellement dans la région du Rif. Elle se maintient toujours parmi les plus fortes en Afrique du Nord. Avec une note plafonnant à BBB -, le royaume possède une économie propice à l’investissement, justifiant ainsi son attractivité auprès des investisseurs.

L’économie marocaine devient globalement meilleure, laissant penser que la croissance du PIB (produit intérieur brut) progressera de 4,2% cette année, après la sécheresse qui a freiné les exportations agricoles vers l’Europe, faisant diminuer de 1,5% la croissance en 2016.

En outre, le déficit courant devrait être de 1% seulement, contre 9% en 2012. Les indicateurs positifs sont également favorisés par les investisseurs, qui permettent de maintenir à flot les euro-obligations (obligation libellée dans une monnaie différente de celle du pays de l'émetteur) du gouvernement marocain, réduisent les rendements et attirent d'autres financiers.

Une chose est sure, malgré les événements qui se déroulent au Maroc sur le plan politique, le pays demeure une destination attrayante pour les investisseurs et les acheteurs d'obligations à la recherche de rendements plus importants pour leurs investissements.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement