Maroc.Le premier rallye électrique du Maroc prône le développement de la mobilité électrique

Rallye RIVE MAROC : du 10 au 15 octobre 2017.

La première édition du rallye électrique RIVE MAROC a débuté le 10 octobre et se poursuit jusqu’au 15 du mois courant. Les véhicules électriques participants vont parcourir un trajet reliant Tanger à la capitale mondiale de l’énergie solaire Ouarzazate, en passant par Casablanca et Marrakech. Les modèles participants à cette édition sont : Tesla X, Tesla S, Renault ZOE, Renault Twizy, Hyundai Ioniq et TWIKE, ont  annoncé les organisateurs.

L'événement est organisé par l’e-pionnier allemand Silvia Brutschin, qui a conduit un véhicule électrique de l’Allemagne jusqu’au Maroc, déjà en 2011 et son équipe marocaine ayant de l’expérience dans les rallyes de véhicules électriques.

Pendant 6 jours, les participants auront l’occasion d’explorer une grande partie du Maroc. Pour assurer les infrastructures de recharge, les organisateurs, en collaboration avec les municipalités, les entreprises locales et  les hôtels, mettront à disposition des participants des bornes qui seront accessibles même après le rallye.

Pour permettre aux véhicules ayant une autonomie restreinte de participer, RIVE MAROC PRECOP en est un moyen. Il commence à partir de la dernière étape du RIVE MAROC, entre Marrakech et Ouarzazate permettant ainsi aux motos, aux vélos électriques et surtout aux véhicules solaires de pouvoir y participer.

Plusieurs projets à caractère social et environnemental seront entrepris : vêtements d’hiver pour les démunis, ordinateurs réutilisés en provenance de l’Europe pour les éco-écoles et le développement de la mobilité électrique.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito