Maroc. Le Royaume investi dans la promotion de l’usage de l’énergie solaire en agriculture à l’horizon 2021

Le gouvernement marocain a alloué une enveloppe de 2,3 MMDH au programme de promotion de l’usage de l’énergie solaire en agriculture, à l’horizon 2021, a indiqué, mardi 8 aout, le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rebbah.

Initié avec la contribution du ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts et de l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique, cet important programme porte sur la subvention du pompage solaire utilisé en agriculture, en vue de limiter l’usage du gaz butane et cible une superficie cultivée estimée à 100 000 ha, ajoute la même source.

Concernant l’impact de la politique des énergies renouvelables sur la vie quotidienne des citoyens, M. Rebbah a souligné la mise en place d’une stratégie énergétique visant la variation des sources d’énergie, tout en accordant la priorité aux énergies renouvelables, qui doivent, selon les objectifs escomptés, représenter 42 % de l’électricité produite à l’horizon 2020 et 52 % en 2030.

Il a, dans ce sens, noté que des projets intégrés et ambitieux ont été lancés en matière d’énergie solaire, éolienne et hydraulique d’une capacité de production qui atteindra 2000 MW pour chacun de ces sources, rappelant que ces projets permettront au Maroc de réduire sa dépendance énergétique à l’étranger, de répondre à la demande croissante en énergie et d’exploiter des ressources alternatives susceptibles de lui épargner les fluctuations énergétiques dans le marché mondial.

Le soutien au gaz butane a coûté 7 milliards de DH en 2016. La loi de finances 2017 table sur un montant de subvention de 14 milliards de DH, dont 70 % dédié au gaz butane, soit 10 milliards de DH.

M E H

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito