France/Bangladesh.Moussa: "Je n'ai jamais mandaté Karim Achoui comme avocat"

Moussa humanitaire français, incarcéré arbitrairement au Bangladesh depuis le 22 décembre 2015, accusé d'usurper son identité, alors qu'il plaide pour les Rohingyas à l'ONU avec son nom musulman Moussa.

 

Mardi dernier (9 février), Kamdem a rendu visite à son frère Moussa. Depuis le 22 décembre 2015, cet humanitaire français est incarcéré dans une prison au sud du Bangladesh. Il a été rassuré par l'état de santé de son frère et a découvert avec stupéfaction que Moussa n'avait jamais mandaté Karim Achoui comme avocat.  

LCDL : Avez-vous mandaté Karim Achoui ?  

Kamdem Tchantchuing : Non, il n'a pas été mandaté par la famille et c'est en rendant visite à Moussa dans sa prison, que mon frère m'a dit qu'il n'avait jamais mandaté maître Achoui. C'est pour cette raison que nous n'avons pas communiqué avant sur cette intrusion, même si nous avions quelques doutes, nous voulions en être sûr. En fait, Me Achoui s'est auto-mandaté, et s'est rendu au Bangladesh de son propre chef .  


Pourquoi avez-vous décidé de rendre publique votre décision ?

Parce que nous voulons que Me Achoui cesse d'intervenir intempestivement dans le dossier de mon frère, qui est un dossier hautement sensible et qui a besoin d'être traité avec sérénité et sérieux. Nous espérons que maître Achoui prendra acte de la volonté de mon frère et de sa famille et qu'il arrêtera toute communication sur cette affaire. 

Propos recueillis par Nadir Dendoune

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Des larmes sur commande

    Mon conseil de discipline avait lieu ce lundi à 16h pétantes et je risquais perpète. En jeu, mon exclusion définitive de ce lycée de Saint-Ouen où je me sentais plutôt bien, en famille au milieu de tous c...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement