Maroc.Ouverture à Agadir du deuxième Forum des avocats marocains du monde

2ème Forum des Avocats marocains résidant à l’étranger: les 24 et 25 novembre 2017, à Agadir au Maroc.

Le deuxième Forum des Avocats marocains résidant à l’étranger, se tiendra les 24 et 25 novembre prochains à Agadir. Cette rencontre organisée par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, en partenariat avec l’Association des barreaux du Maroc, sera marquée par la participation de plusieurs avocats marocains d’ici et d’ailleurs. 

Outre les avocats relevant de l’association des barreaux du Maroc, et leurs confrères membres du réseau « Avocats marocains du monde », de nouvelles compétences marocaines exerçant le métier d’avocat au sein des barreaux de plusieurs pays d’accueil, participent aussi à l’édition 2017.

A l’instar de la première édition qui a permis de  mettre en réseau les compétences « Avocats  marocains du monde » et d’échanger  leurs expertises, le forum vise  selon les organisateurs, à répondre aux questions liées à « la profession d’avocat et la globalisation », « l’accompagnement juridique et judiciaire des MRE en situation de vulnérabilité (personnes âgées, détenus, mineurs non accompagnés) » et « les  mécanismes de coopération et de coordination entre l’Association des barreaux du Maroc et le réseau des avocats MRE ».

La profession d’avocat  à l’ère de la globalisation

Pour les professionnels, à l’ère de la globalisation, la profession d’avocat au Maroc se heurte à des difficultés et défis liés à la libre circulation du Corps de la défense lors de l’exercice de ses activités à l’extérieur du pays, particulièrement en cas de recours à l’arbitrage ou pour fournir consultations et conseils, rédiger des actes juridiques au profit des personnes morales ou physiques.

Dans ce sens, les participants au forum prospectent les pistes et réflexions à développer dans l’horizon de la libéralisation et la consolidation de la profession d’avocat au niveau international. L’une des pistes possibles serait de renforcer les mécanismes de coordination et de coopération entre l’association des barreaux du Maroc, le réseau des avocats MRE et les institutionnels au Maroc et dans les pays d’accueil.

Mohamed El Hamraoui

LES SERIES DU MAGAZINE

CHRONIQUES

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer