UA/UE.Rabat et Pretoria renforcent leurs relations diplomatiques dans la perspective d’un partenariat économique et politique

Le roi Mohammed VI et le président sud-africain Jacob Zuma, lors du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne (UA/UE) tenu en Côte D’Ivoire, le 29 novembre 2017. Crédit photo : MAP

En marge du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne (UA/UE) en Côte d’Ivoire, le roi Mohammed VI s’est entretenu avec le président sud-africain Jacob Zuma dans une rencontre historique, qui marque la relance des relations diplomatiques entre Rabat et Pretoria.

Plusieurs analystes ont qualifié cette rencontre de revirement de situation, vu le soutien de Pretoria aux thèses séparatistes du Polisario soutenues par l’Algérie. Dans un entretien réalisé par le quotidien sud-africain News24, le président Zuma a souligné l’importance de renforcer les relations avec le Maroc, un pays africain qui avait accordé un précieux soutien à la lutte du peuple sud-africain contre le régime de l’apartheid.

Dans cette interview publiée le 4 décembre, M. Zuma a affirmé que « le Maroc est un pays africain avec lequel nous avons besoin d’avoir des relations ». Suite à ce dégel entre les deux pays, le Maroc devra désigner un ambassadeur à Pretoria comme premier signe de la volonté des deux pays de relever le niveau de leurs représentations diplomatiques. 

Les deux pays ont aussi convenu de maintenir un contact direct et de se lancer dans un partenariat économique et politique fécond, afin de construire des relations fortes, pérennes et stables et dépasser ainsi l’ancien état qui caractérisait leurs relations bilatérales.

Le président sud-africain n'a pas manqué de rappeler le soutien apporté par le Royaume au peuple sud-africain durant sa lutte pour la libération du régime de la ségrégation raciale. « Le Maroc a été l’un des pays où l’ancien président Nelson Mandela s’était rendu pour chercher un expérience militaire au début des années 1960 et pour former les militants d’Umkhonto we Sizwe (NDLR: l’aile armée du parti de l’African national congress (ANC), a affirmé M. Zuma, ils (les Marocains) nous ont beaucoup aidés » a-t-il souligné.

Mohamed El Hamraoui

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer