Tunisie.« L’euro pourrait s’établir à 3,3 dinars tunisiens au printemps 2018 »

  • Par S.S
  • le jeudi 21 septembre 2017
Ezzedine Saïdan

Expert économique de renom, Ezzedine Saïdane a prédit jeudi 21 septembre que la chute du dinar tunisien se poursuivra au moins jusqu’au printemps prochain, estimant que la monnaie nationale s’établira bientôt à 3,2 voire 3,3 dinars pour 1 euro… Lésés, les voyageurs tunisiens ne sont pas au bout de leurs peines.

En ce jour du nouvel an de l’Hégire, les moniteurs de certaines banques de permanence à l’aéroport Tunis-Carthage affichaient selon nos lecteurs jusqu’à 3,009dt pour 1 euro, tandis que les sites de référence du web affichent 2,925dt pour 1 euro, ce qui en soi est déjà un record absolu. Si l'on considère que le dinar était encore à 2.3dt au printemps dernier, il s'agira d'une progression fulgurante de près de 30% en 1 an, « sans convalescence ni retour possible au niveaux antécédents » assure l’expert.

Stupeur sur les ondes de Shems FM lorsque Ezzedine Saïdane annonce que cette dépréciation ira en s’accentuant jusqu’à l’horizon mi-2018, année qui devrait atteindre un plafond monétaire plus en adéquation avec le taux d’inflation du pays et l’état réel de l’économie nationale.

Saïdane a regretté par ailleurs que le projet de loi de finances 2018 n’est toujours pas prête, alors que nous sommes en septembre et qu’il manque pas moins de 10,5 milliards pour boucler le budget de l’État.

Dans le même contexte, l’homme a indiqué que les informations dont on dispose sur la loi de finances 2018 à ce jour prouvent que le gouvernement n’a pas changé de politique malgré les échecs successifs des années précédentes pour reverser la vapeur, ajoutant qu’il est impossible d’atteindre 12,5% du PIB escomptés comme charge salariale de l’État en 2020 alors que les 650 mille fonctionnaires coûtent aujourd’hui à l’Etat 14% du PIB.

S.S

S.S

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito