France.Un rassemblement contre les violences policières

Le 19 mars, est organisée la Marche pour la Dignité et la Justice, à Paris. L'objectif est de dénoncer les violences policières. Une occasion que certains artistes ne rateront pas. 

"Régulièrement depuis plus de 40 ans, les nôtres sont ainsi tués par l’État français, aux mains de ceux que l'on appelle ironiquement les "gardiens de la paix".

Régulièrement depuis plus de 40 ans, c’est l'impunité la plus abjecte et les campagnes de criminalisation qui répondent aux mobilisations de celles et ceux qui réclament vérité et justice pour leurs morts".

L'appel à manifester pour dimanche à pour but de rassembler le plus large possible et de faire en sorte que cette cause soit l'affaire de tous. "Nous sommes tous concernés! ", précise le communiqué "La campagne présidentielle ne va rien arranger. Au contraire."

Banalisation des propos racistes

Et de politique, il en sera question le 19 mars parce que "la banalisation des discours, des actes racistes et leur caractère structurel sont inacceptables". Autre revendication des organisateurs: "Les droits démocratiques doivent être défendus face à l’Etat d’urgence et des mesures liberticides qui touchent particulièrement celles et ceux qui subissent le racisme".

Enfin, dernier point qui fera consensus parmi la kyrielle de militants présents dimanche: "l'accueil des migrant-e-s dans des conditions dignes et la régularisation de tous les sans-papiers doivent être opposés à l'Europe forteresse."

Famille d'Ali Ziri, Podemos et Kery James

Plusieurs familles de victimes de violences policières ont signé cet appel : celles d'Amine Bentounsi, de Lamine Dieng, d’Ali Ziri ou encore de Rémi Fraisse, entre autres.

De nombreuses associations et collectifs viennent fleurir la liste des signataires : l'Association des Travailleurs Maghrébins de France, la Brigade Anti Négrophobie, la Marche des Femmes pour la Dignité, le collectif Mwasi, Pas sans Nous, Podemos ou encore l'Union Juive Française pour la Paix.

Et les artistes ne sont pas en reste: Hamé, du groupe La Rumeur, Kery James, Youssoupha, Medine, Grand corps malade, Cut Killer, Samy Naceri, Tunisiano, Mokobé, l'humoriste Samia Orosemane ou encore Lilian Thuram.

Une grande partie de ces personnalités se sont d'ailleurs engagées via une vidéo réalisée par Leïla Sy, rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux, avec plus de 500 000 vues en quelques jours.

Chloé Juhel

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

Advertisement