Canada. Une collecte atteint près de 240 000 dollars pour un Tunisien victime de terrorisme

Il est possible de soutenir Aymen Derbali jusqu'au 28 janvier.

Un élan de générosité de grande ampleur vise permettre à Aymen Derbali, un Tunisien de Québec, de retrouver un semblant de vie normale. Ce père de famille est paralysé depuis son geste héroïque lors de l’attentat qui a ciblé une mosquée de sa ville. Comme il ne pourra plus marcher, ses soutiens ont lancé une campagne de dons en ligne pour lui offrir une nouvelle maison adaptée à son handicap.

Le 29 janvier 2017, un terroriste canadien ouvre le feu dans le Centre culturel islamique de Québec. L’attaque fait six morts au total, ainsi que des blessés graves. Parmi eux, Aymen Derbali, l’homme qui s’est délibérément exposé aux tirs d’Alexandre Bissonnette pour donner aux fidèles le temps de s’éloigner du terroriste. Son geste lui a valu de recevoir plusieurs balles, dont certaines ont endommagé sa colonne vertébrale. Transporté à l’hôpital, il ne se réveillera qu’après deux mois de coma.

Les médecins lui apprennent alors qu’il ne remarchera jamais. Il vit aujourd’hui à l’Institut de réadaptation en déficience physique, où il découvre sa nouvelle vie. Pour lui et sa famille, tout a basculé en ce jour d’hiver 2017. Mais, l’intéressé ne regrette rien. «J’ai essayé de me concentrer pour qu’il ne tire pas sur les autres. Je préfère être paralysé à vie que d’avoir fui sain et sauf, sans avoir fait quoi que ce soit pour aider les autres», a expliqué Aymen Derbali au Globe and Mail, un quotidien de Toronto.

« Il est de notre responsabilité de soutenir [les victimes] », affirme le responsable de la collecte de dons (en anglais)

Démarrer une nouvelle vie

Touchés par son histoire, ils sont nombreux à avoir répondu à l’appel aux dons lancé mi-décembre par DawaNet, organisme basé à Mississauga dont la mission est d’appuyer les communautés musulmanes du Canada. L’objectif, 400 000 dollars canadiens, devrait permettre d’offrir à la famille une maison adaptée à son handicap.

En quelques jours, la campagne a atteint les 200 000 dollars. Le 2 janvier, près de 240 000 dollars ont été offerts par plus de 2700 personnes des quatre coins du monde. «Je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont contacté pour prendre des nouvelles de ma réhabilitation. […] Merci de m’aider», a dit M. Derbali dans une vidéo partagée par DawaNet sur Twitter le 25 décembre.

Les internautes ont jusqu’au 28 janvier, date de la clôture de l’appel aux dons, pour aider le « héros de la fusillade de la mosquée de Québec », comme le qualifient ses soutiens.

R.C

À lire aussi :

Islamophobie : une fusillade au centre culturel islamique de Québec fait 6 morts et 8 blessés

Attentat de la mosquée de Québec : ce n’est pas du terrorisme pour la justice

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer