Attention, Réda Cherqaoui a accès à votre profil Facebook !

img

Rassurez-vous ! Réda Cherqaoui est un white-hacker. Il ne vous veut aucun mal. Mais à travers son logiciel Aghata, ce jeune casablancais a pu accéder aux comptes, aux documents et à la messagerie privée de plus de 80.000 internautes, dans le but unique de déceler les failles de sécurité dans les systèmes de réseau sociaux.

Des cracks en informatiques, on en a aussi au Maroc. Réda Cherqaoui en est un chevronné à 22 ans à peine. A 17 ans déjà, il s’acharne à déceler les failles de sécurité de grands sites tels Ebay, Hotmail, Discount ou HI5, sans nourrir d’autre dessein que celui de repousser les limites de la sécurité informatique. Fils de magistrat, Réda a grandi dans un environnement moral respectueux de la loi, ce qui a dû l’empêcher de virer vers le côté sombre du piratage informatique.

750.000 DH de chiffre d’affaires en 2009 !

Réda est attiré par l’informatique depuis son jeune âge. Il sait gérer un site web dès l’âge de 15 ans et se fait même un peu d’argent via les pubs google adSense.

Une fois son bac en poche en 2006, il intègre l’Ecole marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI) pour faire ses premières années d’études supérieures. Entre temps, il crée sa propre société Viventic communications, spécialisée en création de sites web, en événementiel mais également en sécurité informatique.  Il réussit alors à décocher quelques marchés grâce à des connaissances.

A cette époque, il va réussir ses premières opérations de piratage de grands sites. Il n’hésite pas à contacter les administrateurs des sites pour les informer de ses découvertes et constatations en matière de sécurité informatique sur leurs portails, navigateurs et réseaux. Certains le contacteront pour lui faire part de leur reconnaissance alors que d’autres qui ne prendront pas cette peine, pensant qu’il s’agit d’un jeu d’enfants.

En 2008, il poursuit son cursus à l’institut Supinfo. Ayant pas mal de temps libre, il se consacre pleinement à sa société et arrive à atteindre un chiffre d’affaires de 750.000 DH grâce à des opérations d’audit de sécurité et un événement organisé pour un fabricant de téléphones mobiles.

Facebook est loin d’être sécurisé !

Malgré l’attrait de l’événementiel,  Réda s’obstine à vouloir faire carrière dans la sécurité informatique et c’est là qu’il atterrit en France pour une 5e année d’étude.  A peine installé dans son studio français, que des propositions de stage lui sont faites par des firmes de sécurité informatique. Sa réputation de white-hacker le précédait déjà.

En février dernier, il réussit un coup de maître. Réda arrive à forcer Facebook grâce à Aghata. Son amie n’est rien qu’un logiciel qu’il a créé afin de pénétrer le réseau social le plus puissant du monde. Grâce à cela, il a pu avoir accès intégral à 80.000 profils… dont peut-être le votre !

Réda rend aussitôt l’information publique et invite Facebook à renforcer son système, sans donner accès à son logiciel. En juillet dernier, il donne une conférence dans l’école informatique qui l’a formé, affirmant encore que son génie ne sera jamais employé pour des projets malveillants. Pourquoi, d’ailleurs, gâcherait-il le bel avenir qu’il attend après un succès aussi éclatant ?

Fedwa Misk

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

LES SERIES DU MAGAZINE

RECETTES

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer