Agadir. Le carnaval « Biyelmawn », porte-drapeau du patrimoine amazigh

 Agadir. Le carnaval « Biyelmawn », porte-drapeau du patrimoine amazigh

Certains pays africains sont également représentés dont le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire et la Guinée

Le Carnaval International « Biyelmawn » sillonne les principales artères d’Agadir et met en avant la diversité de son patrimoine, faisant de la ville le centre de la culture amazighe.

Le carnaval a été marqué par la participation de certains pays d’Afrique qui ont défilé avec les associations de la place et les jeunes de la ville, mercredi 3 juillet, pour donner lieu à une explosion de couleurs et de costumes époustouflants.

Un spectacle de rue haut en couleurs avec déguisements, costumes, masques et prestations artistiques. Le public est venu nombreux pour suivre le défilé, mais aussi faire honneur à un patrimoine séculaire.

Les jeunes talents étaient couverts de toisons et de peaux de moutons et de chèvres. Ils s’adonnaient en marchant aux jeux de jonglage et à la danse sur des rythmes de musiques traditionnelles et populaires.

Dans une déclaration à l’agence marocaine MAP, Khalid Kaidi, membre du comité d’organisation, a indiqué que plus de 1500 jeunes participent à cet événement. Des troupes de pays africains sont également présentes dont le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire et la Guinée.

Les meilleurs défilés et prestations recevront des prix pour meilleur déguisement, meilleur masque, et meilleure troupe carnavalesque.

La ville d’Agadir rayonne

Dans le sillage du carnaval également une exposition photographique qui relate l’histoire de « Biyelmawn », une conférence sur le thème ; « le Carnaval et l’attractivité territoriale de la ville ».  Des experts et chercheurs marocains, français et suisses y ont participé. Ils ont apporté un éclairage sur les aspects de ce patrimoine, en insistant sur son rôle dans la promotion du territoire.

Selon les organisateurs, cet événement aux évocations symboliques, culturelles et historiques affirmées, s’inscrit dans le cadre du Plan d’Action Communal (PAC) d’Agadir, dans sa dimension qui vise à promouvoir le patrimoine culturel amazigh qui constitue l’identité d’Agadir, faisant de la ville la capitale de la culture amazighe et confortant son attractivité croissante.

Le Carnaval international d’Agadir, Biyelmawn, représente également le couronnement de toutes les festivités organisées dans les différentes provinces et préfectures de la région Souss-Massa, tout au long des jours de la fête religieuse de l’Aïd Al Adha. L’événement participe ainsi au rayonnement de la célèbre ville côtière marocaine.

>> Lire aussi : Coup d’envoi de l’année culturelle Qatar-Maroc 2024

 

Mishka Gharbi