Arrêt sur Images.C'est de la bombe !

  • Par Photos
  • le lundi 3 septembre 2018
crédit photo : Philippe Lopez / AFP

De passage à Paris fin juin, Banksy, le street artiste de renommée mondiale, a laissé sur les murs de la capitale plusieurs œuvres dénonçant la politique migratoire européenne. A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, commémorée le 20 juin, il a notamment peint  une petite fille tentant de dissimuler une croix gammée en la recouvrant de motifs de papier peint roses. Ce graffiti, découvert à proximité d’un ancien centre d’accueil pour réfugiés du XVIIIe arrondissement parisien, a été dégradé dès les jours suivants. Le pochoir de Banksy n’est visiblement pas compris par tous.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer