Hatem M'rad

Politologue tunisien spécialisé dans les partis politiques, l'opinion publique, le libéralisme et la gouvernance; professeur agrégé de science politique à la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l'Université de Carthage et président-fondateur de l’Association tunisienne d'études politiques.

Tunisie. Incertitudes politiques autour du chef de gouvernement

Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed, lors du congrès fondateur du parti politique Tahya Tounès (Vive la Tunisie). ANIS MILI / AFP

Le destin politique du chef du gouvernement, Youssef Chahed, semble de moins en moins assuré à l’approche des élections. Il subit une semi-impopularité qui profite à de nouveaux visages politiques. En fait, l’opinion est de plus en plus méfiante vis-à-vis des partis connus et de la classe politique au pouvoir et appelle à une nouvelle circulation des élites. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - La logique de l’interdiction totale du niqab

Tunis - Tunisie. 10 janvier 2012. Une étudiante de la Faculté des lettres de Manouba portant le niqab. Le 5 juillet 2019, le Premier ministre Youssef Chahed a décidé d'interdire le niqab dans les administrations, institutions et établissements publics. FETHI BELAID / AFP

Il est illogique que le gouvernement Chahed interdise le niqab dans certains établissements, pas d’autres, sans prendre en considération les lieux publics. La sécurité est un tout imperméable aux mesures partielles. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - La démocratie électorale n’est pas l’Etat de droit

© AFP

Les constituants tunisiens ont prévu des règles de succession de la présidence de la République en cas de vacance, les autorités constituées, les partis au Parlement, en font à leur guise, en retardant indéfiniment la mise en place de la cour constitutionnelle et des autorités de régulation, toutes nécessaires à l’Etat de droit, censé compléter la démocratie. On en paye le prix aujou...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Hétéro-candidatures et pluralisme surveillé

Fethi Belaid / AFP

La réforme précipitée et illégitime du code électoral ne s’harmonise pas avec les choix démocratiques de la Tunisie. Il s’agit d’un gouvernement juge et partie qui tente d’écarter maladroitement ses rivaux potentiels. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Populisme anti-élite

Le populisme est en train de progresser dans le monde et de poser de grands problèmes aux démocraties. Il remet en cause la capacité des élites politiques à résoudre les problèmes sociaux. Son discours excessif crée des déchirements d’ordre politique et provoque une crise de légitimité démocratique. Même la Tunisie est aujourd’hui concernée par ce phénomène. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie / A propos des candidats-profanes aux présidentielles

Le bureau du président à l'intérieur du palais de Carthage, résidence présidentielle officielle de la Tunisie, situé sur le front de mer de l'ancienne ville de Carthage, à Tunis. AMINE LANDOULSI / AGENCE ANADOLU / AFP

La politique pénalise souvent l’amateurisme. En Tunisie, plusieurs candidats fantaisistes sont en train de se déclarer les uns après les autres. Mais, un candidat à une élection présidentielle est censé avoir des prédispositions politiques, savoir et savoir-faire pour ne pas chuter aux moindres obstacles qu’il rencontre et faire chuter avec lui toute la nation, surtout en ces temps si difficiles. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Soigner l’intolérance religieuse par le libéralisme

Manifestation à Tunis contre les arrestations des non-jeûneurs et la circulaire Mzali de juillet 1981 préconisant la fermeture des cafés et restaurants ainsi que l’interdiction de vente de boissons alcoolisées durant Ramadan. La manifestation

Quand une pratique religieuse privilégie la forme sur le fond, le sacerdoce et les rites désuets sur le sentiment religieux, elle suscite irrémédiablement l’intolérance. Le libéralisme, à la base, une philosophie de tolérance et de liberté, a des chances de limiter les effets de l’intolérance en islam, au ramadan comme en temps normal. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Bourguiba/Ben Youssef, violence et politique

G : Salah Ben Youssef (3e à droite), garde des Sceaux en 1951  -  D: Habib Bourguiba (Futur Président tunisien, en 1955. AFP

Non résolu politiquement, ni  historiquement, le conflit Bourguiba/Ben Youssef a été « résolu » par la liquidation physique de l’un d’entre eux. Aujourd’hui la justice de transition, qui a de la peine à convaincre les Tunisiens, l’a renvoyé au tribunal de première instance de Tunis, appelé à trancher un conflit entre deux dirigeants morts. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Le retour post-révolution de l’ancien dictateur

On discute de plus en plus en Tunisie de la question du retour de Ben Ali, l’ancien président dictateur, réfugié jusque-là en Arabie saoudite, notamment en rapport avec des rumeurs faisant état de la détérioration de son état de santé. La question mérite en effet d’être débattue par l’opinion en cette phase de transition. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Déni de la Révolution, déni de l’histoire

Fethi Belaid / AFP

Il est difficile pour des membres dont le passé constituait une source de légitimité politique, de s’acclimater au contexte et aux idées d’une Révolution faite spécialement contre eux, et à une transition démocratique, aussi chaotique qu’instable. Tout cela contredit le principe fixiste de l’époque autoritaire.  ...
LIRE SUITE

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer