Hatem M'rad

Politologue tunisien spécialisé dans les partis politiques, l'opinion publique, le libéralisme et la gouvernance; professeur agrégé de science politique à la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l'Université de Carthage et président-fondateur de l’Association tunisienne d'études politiques.

Point de vue / Tunisie. Inaltérable morale de groupe

Illustration / Science Photo Library / AFP

A l’époque du régime autoritaire, le Tunisien était assujetti à la fois à l’autorité du pouvoir, habituellement abusive et tentaculaire, et à la morale du groupe social, toujours apte à définir le périmètre de la tradition, des standards culturels, du comportement conventionnel et de l’obéissance publique, le tout surplombé par le cadre religieux. Aujourd’hui, après une r&...
LIRE SUITE

Point de vue / Tunisie. Les contreparties menaçantes du compromis islamo-laïc

Hafedh Caid Essebsi (G), chef du parti Nidaa Tounes, et le dirigeant du parti islamiste tunisien Ennahdha Rached Ghannouchi, à l'occasion du discours officiel prononcé par le président tunisien Beji Caid Essebsi au Palais des Congrès, le 10 mai 2017 à Tunis. FETHI BELAID / AFP

Il est vrai que les acteurs et dirigeants politiques au pouvoir pensent toujours, et par la force des choses, à l’étape politique présente : au mandat en cours, à leur survie au pouvoir, à celle de leur parti, à la défaite et à la marginalisation immédiate de l’adversaire, surtout en période de transition troublée. La conscience du court terme, doivent-ils considérer, les sauvera très v...
LIRE SUITE

Point de vue / Tunisie. Le congrès inespéré de Nida et de son directeur exécutif

A défaut de faire un congrès constitutif, comme il est de tradition, à l’issue de sa création en été 2012, avant toute participation électorale, Nida Tounès s’apprête à faire, tardivement, sa toilette légale, par un raccourci opportun, trois ans et demi après qu’il ait accédé au pouvoir, remporté la majorité aux législatives, donné un prési...
LIRE SUITE

Point de vue / Tunisie. Démocratie et Réconciliation

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le 13 septembre 2017, à l’occasion de la session extraordinaire consacrée à l’adoption du projet de loi présidentiel de la réconciliation administrative. NACER TALEL / ANADOLU AGENCY / AFP

Depuis l’indépendance et durant une soixantaine d’années, les Tunisiens ont vécu sous un régime autoritaire, dirigé successivement par deux autocrates : Bourguiba, un despote éclairé, puis Ben Ali, un despote aveuglé. Le parti de Ben Ali était lui-même issu du parti de Bourguiba et se reconnaissait dans sa philosophie. Mais cela n’empêchait pas Ben Ali de déposer son prédéces...
LIRE SUITE

Point de vue / Tunisie. Instabilité gouvernementale et ministérielle

Youssef Chahed, chef du gouvernement tunisien. ASHRAF SHAZLY / AFP

On sait que la transition tunisienne a été une machine à broyer les gouvernements, les ministres et les secrétaires d’Etat. Mais, le paradoxe du système politique tunisien, c’est que les changements de gouvernements et les remaniements ministériels de grande ampleur, comme celui qui vient d’être effectué par le chef du gouvernement Youssef Chahed, se succèdent à un rythme effréné, sans qu&rsqu...
LIRE SUITE

Point de vue / Tunisie. Trois luttes pour la reconnaissance

AFP

Hegel pensait déjà que le désir de reconnaissance est irrépressible chez l’être humain, il en est même le moteur des actions humaines. De fait, la révolution tunisienne, dite « révolution de la dignité », a suscité trois types de quête de reconnaissance. ...
LIRE SUITE

Tunisie. Notes de lecture : « L’islam incertain » de Hamadi Redissi

« L’islam incertain » de Hamadi Redissi, aux éditions Cérès en Tunisie

Il y a le théologien de l’islam, le faqih-juriste de l’islam, l’historien de l’islam, le philosophe de l’islam, le sociologue de l’islam, Hamadi Redissi est, lui, un politologue de l’islam. Il l’a été dans la plupart de ses livres sur l’islam politique. Un politologue et chroniqueur alerte, ouvert aux différentes disciplines des sciences sociales et aux textes d’origine de la tradition islamique, adepte du...
LIRE SUITE

Point de vue / Tunisie. Essebsi à la recherche d’un ascendant politique

FETHI BELAID / AFP

Il y a comme un air de stagnation dans la vie politique tunisienne. Une stagnation justifiée par les nécessités et les contraintes du consensus avec les islamistes, ainsi que par les difficultés économiques et sociales qui ne permettent pas au pouvoir politique d’entreprendre de grandes initiatives d’ordre politique. La transition a certes ses propres lois, parmi lesquelles les nécessités du compromis. Mais ce compromis donne l&rsqu...
LIRE SUITE

Notes de lectures « Conflits politiques et démocratie » de Ridha Chennoufi

 Hatem M’rad La paix sociale est-elle un mythe dans une démocratie ? La « paix sociale » de la phase autoritaire de Ben Ali, galvaudée en référence au fameux « miracle économique », est-elle une véritable paix sociale ? La démocratie postrévolutionnaire, comme toute démocratie, rime-t-elle avec la réalité conflictuelle ou bien avec « ...
LIRE SUITE

Point de vue / Venezuela. Le poids de la tradition autoritaire

Le président vénézuélien Nicolàs Maduro célèbrant les résultats de «l'Assemblée constituante», à Caracas, le 31 juillet 2017. Son élection a été accueillie par de nouveaux appels de l'opposition à manifester dès le1er août 2017. RONALDO SCHEMIDT / AFP

On le sait, le pluralisme n’est ni la démocratie, ni la liberté, ni l’Etat de droit. Les exemples de pluralisme dirigé et de démocratie autoritaire sont connus, à commencer par la Tunisie de Ben Ali, de certains pays arabes, d’Afrique et d’Amérique Latine. On est généralement habitué au schéma du passage de l’autoritarisme à la démocratie à travers des transitions difficile...
LIRE SUITE

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer