Hatem M'rad

Politologue tunisien spécialisé dans les partis politiques, l'opinion publique, le libéralisme et la gouvernance; professeur agrégé de science politique à la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l'Université de Carthage et président-fondateur de l’Association tunisienne d'études politiques.

Point de vue. Erdogan ou la dictature de salut islamiste

Recep Tayyep Erdogan, président de la République de Turquie. KAYHAN OZER / ANADOLU AGENCY / AFP

Si on ne peut pas qualifier Recep Tayyep Erdogan de démocrate, même s’il a été élu démocratiquement, ni même de semi-démocrate, en raison de l’abattage des libertés individuelles en Turquie, de la violation des droits de l’homme, de la persécution et l’emprisonnement de milliers de personnes, de la manipulation du terrorisme régional, de  la contrainte exercée sur une sociét&e...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Péril abstentionniste ou démobilisation nidaiste ?

Yassine Ayari du mouvement Al-Amal a remporté les élections législatives partielles dans la circonscription d'Allemagne, qui se sont déroulées du 15 au 17 décembre 2017. TIM SLOAN / AFP

Il est tout de même sidérant, même dans une démocratie naissante en transition, qu'un homme élu par 265 voix, dans une élection législative partielle de 95% d'abstentionnistes et de 5% de participants (1326 voix sur 26 382), puisse être  considéré, selon les conventions d’usage, comme « l'élu de la nation ». On se demande de quel « élu » il s...
LIRE SUITE

Point de vue. Prémunir les démocraties contre les présidents à haut risque

L'exemple, ou l’anti-modèle qu’est Donald Trump devrait conduire les pays démocratiques de tenter de s'immuniser contre l'incompétence ou l’immaturité politique éventuelle des présidents de République élus et de sonner l’alarme. Ces présidents peuvent en effet ne pas être prêts pour cette haute charge au moment de leur candidature, quand bien même ils auraient les faveurs d&rsq...
LIRE SUITE

Point de vue. Palestine - Ce que Jérusalem veut dire pour Trump

Des Palestiniens, dans un café à Jérusalem, regardent à la télévision Trump annoncer la reconnaissance des Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël, le 6 décembre 2017.

La capitale d’Israël reconnue internationalement est Tel-Aviv. Mais Israël voudrait d’une capitale politique doublée d’une symbolique religieuse : Jérusalem, pour renforcer sa légitimité politique. Mais Jérusalem n’appartient à personne, parce qu’elle appartient à tous.  ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie- Le nouveau costume de Ghannouchi le présidentiable

Nouveaul look avec cravate rouge de Rached Ghannouchi, dirigeant du parti islamiste Ennahdha. Tunis, le 13 novembre 2017. YASSINE GAIDI / AGENCE ANADOLU / AFP

Ghannouchi ne pouvait pas se porter candidat aux présidentielles en 2014. Il était ostensiblement impopulaire (a-t-il cessé de l’être ?) à la suite de l’échec de la troïka, rejetée spectaculairement par l’opinion pour ses dérives et ses violences.  ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Facebook et la démesure politique

© AFP

Malgré les facilités des moyens de communication qu’offre la civilisation moderne, les gens n’ont plus beaucoup de temps pour communiquer entre eux de manière directe et physique. Facebook le fait à leur place. Ils peuvent grâce à lui contacter qui ils veulent, des amis aussi lointains que proches, des personnalités connues, des partis politiques ou même des responsables politiques en envoyant juste leurs messages et réc...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Groupes, fronts et anarchie partisane

L'ARP à Tunis. FETHI BELAID / AFP

Un nouveau front parlementaire de 43 députés, centriste et progressiste, vient de se constituer entre le groupe parlementaire de Machrou Tounès, celui d’Afek Tounès, 7 membres du groupe parlementaire de Nida, le groupe national, et un membre du groupe de l’UPL. Il cherche légitimement une nouvelle forme d’équilibre parlementaire. Mais il ne va pas sans produire aussi une forme d’anarchie parlementaire : groupes parlementaires, ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Partis monarchistes en République

Armoiries des  Beys de Tunisie : Ahmad II, Muhammad VII et Muhammad VIII (Règnes 1929-1943-1956-1957).

En interdisant aux partis politiques de toucher au principe de la République dans leurs principes ou programmes, la Constitution tunisienne, n’a pas pour autant réglé la question des partis monarchistes ou royalistes qui, en démocratie, ont droit de cité, au même titre que les partis républicains. Que certains monarchistes préfèrent militer en dehors des partis, en raison du caractère arbitral, impartial et non partisa...
LIRE SUITE

Point de vue/Espagne. Indépendance ratée de la Catalogne

Carles Puigdemont, le président destitué de Catalogne, tient une conférence de presse à Bruxelles, en Belgique, le 31 octobre 2017. Agence Dursun Aydemir / Anadolu

Déterminée, la Catalogne voulait aller au-delà d’une autonomie régionale ordinaire. Son parlement, qui se rappelle toujours de la devise de Notre Dame de la Real Sempre endavant mai morirem (en catalan: « Toujours en avant, jamais nous ne mourrons »), a déclaré solennellement et médiatiquement l’indépendance de la région.  ...
LIRE SUITE

Point de vue / Espagne. Une solution politique pour la Catalogne

CATALOGNE - Plusieurs centaines de milliers de personnes (450.000 selon la police locale), avec le président du gouvernement catalan Carles Puigdemont en tête, ont manifesté à Barcelone, samedi 21 octobre 2017,  pour réclamer l'indépendance de la Catalogne. PAU BARRENA / AFP

Pour un Etat souverain, les revendications d’autonomie d’une partie de son territoire, d’une de ses régions, bénéficiant déjà d’une spécificité, d’une identité culturelle, linguistique et historique affirmée et d’un statut constitutionnel autonome, constituent une difficulté majeure à surmonter et à gérer. C’est le cas de la Catalogne, comme des Kurdes en Irak, ...
LIRE SUITE

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer