Je ne suis pas beurette mais une française d’origine maghrébine

 Je ne suis pas beurette mais une française d’origine maghrébine

L’histoire du mot beurette remonte aux années 1980. Des milliers de personnes issues des quartiers populaires marchent alors de Marseille à Paris pour dénoncer le racisme et la répression policière. C’est la fameuse marche pour l’égalité et contre le racisme. Rapidement les médias rebaptisent le mouvement “Marche des Beurs”. Les témoignages recueillis trouvaient et trouvent encore aujourd’hui ce terme péjoratif. “Non je ne me reconnais pas dans ce terme”. Si on tape le mot beurette sur Internet, résultat de la recherche, une liste de sites pornographiques s’affiche. C’est dire combien cette désignation est lourdement connotée, sexualisée. “Non, on n’est pas des beurettes, Stop, arrêtez avec ce mot” Lire aussi :https://www.histoire-immigration.fr/collections/la-marche-pour-l-egalite-et-contre-le-racisme

Les femmes interrogées s’identifient plutôt comme françaises d’origine maghrébine.

Lire aussi : https://www.lecourrierdelatlas.com/un-syndicat-policier-accuse-de-racisme-apres-un-tweet-lourd-de-sens/

Beur et beurette des termes qui ne conviennent pas toujours aux hommes et femmes concernés.

Mishka Gharbi