Point de vue. Tunisie - Nihilisme électoral

© AFP

Les Tunisiens sont déjà atteints par le virus du nihilisme électoral. Ils ne croient plus en rien, en personne, en aucun parti, ou presque. Un refus prématuré du jeu politique pour une très jeune démocratie en quête de repères. Il faut le croire, au vu des résultats et des votes aux législatives, où l'orientation des électeurs est allée dans tous les sens, dans le prolongement d'ailleurs d...
LIRE SUITE

Politique. Vers un nouvel éclatement parlementaire incontrôlable

Le paysage parlementaire et politique tunisien s’achemine, si l’on en croit les derniers sondages donnant les mêmes indications, vers une quasi totale recomposition et un nouvel éclatement parlementaire complexe, contradictoire et incontrôlable. ...
LIRE SUITE

Point de vue. « Peuple » contre élites

La classe politique, les partis et les élites n’ont pas cessé d’être dénigrés depuis la transition, à tort ou à raison. Dans un climat général délétère, on les accuse de tous les maux, solubles comme insolubles. Aujourd’hui, on en paye le prix sur le plan électoral. On a créé un vide favorable aux sirènes populistes.  ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - Un vote de déclassement

Chedly Ben Ibrahim / NurPhoto

Les acteurs politiques, les observateurs et les citoyens pressentaient l’avènement d’un Big Bang électoral et se morfondaient dans l’impuissance. Plusieurs indices apparus depuis quelques mois déjà étaient favorables au changement radical du paysage politique.  ...
LIRE SUITE

Point de vue. Pour un Maghreb ouvert et fraternel

Kebir Mustapha Ammi, écrivain marocain. Photo : DR

Le Maghreb a trop souffert, à son corps défendant, depuis les indépendances. Il n’appartient qu’à nous de réinventer les liens d’une fraternité longtemps rompue pour redevenir pleinement nous-mêmes. Nous, ses fils et ses filles. Il n’appartient qu’à nous de réinventer une nouvelle manière d’aborder les temps à venir pour refaire de cette terre de partage, une porte ouverte, le seuil...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - L’ère du spectateur désengagé est révolue

Emeric Fohlen / NurPhoto / AFP

Citoyens et élites sont appelés à dénoncer le mal, à dire le vrai, à exprimer le bien public, à revêtir l’habit du « spectateur engagé » quand la démocratie est menacée, au lieu de se morfondre dans le doute ou dans une prudence inquiétante, surtout lorsque la tragédie est en train de frapper à leurs portes. ...
LIRE SUITE

Point de vue. Tunisie - La politique étrangère : la grande absente des débats

ERIC LALMAND / BELGA MAG / Belga / AFP

Les journalistes, les médias et les candidats aux présidentielles parlent peu de politique étrangère, pourtant domaine réservé du président tunisien à élire. Un paradoxe étonnant. ...
LIRE SUITE

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer