Maroc. Une journée pour les droits des travailleurs migrants et leur insertion sociale

Les participants à  la 8ème édition de la journée internationale des migrants, organisé à Rabat le 18 décembre,  sous le thème : « L’accès aux droits des travailleurs migrants au Maroc pour leur participation et insertion dans l’action sociale » ont appelé à l’application des lois sur la protection des travailleurs migrants et leurs familles, dans le domaine de la santé,...
LIRE SUITE

Migration. Une journée pour les migrants

 A l'occasion de la Journée Internationale des Migrants, (18/12), et en soutien à toutes les mobilisations qui auront lieu à cette occasion.

Chaque année, le 18 décembre, est célébrée la journée internationale des migrants. Elle veut lutter contre les clichés. C'est l'ONU qui l'a mise en place.   ...
LIRE SUITE

Migrations. Droits réduits pour les étrangers aux frontières françaises ?

DENIS CHARLET / AFP

La dernière décision du Conseil constitutionnel pourrait rendre les conditions de rétention des étrangers, dans les zones d'attente, encore plus opaques qu'elles ne le sont déjà. ...
LIRE SUITE

Migrations. France-Maghreb : une politique migratoire qui inquiète

 Les droits des migrants maghrébins seront-ils impactés par les mesures annoncées début novembre ? C'est la crainte de certains observateurs. ...
LIRE SUITE

Société. Lons-le-Saunier : Mamady Condé, un jeune Guinéen expulsé à la veille de son mariage

Depuis cinq ans, Ophélie Gaudillier et Mamady Condé, tous deux habitants de Lons-le-Saunier dans le Jura, s’aimaient. Ils s’aimaient tellement qu’ils devaient se marier le 16 novembre. A quarante-huit heures de leur union, la police débarque au domicile des beaux-parents de Mamady, un Guinéen sans papiers de 24 ans. ...
LIRE SUITE

Migrations. Fin des files d'attente « invisibles » en préfectures ?

ALAIN JOCARD / AFP

La dématérialisation n'est pas une obligation dans les préfectures. Cette décision du Conseil d'Etat devrait avoir un réel impact sur l'application des droits des étrangers. ...
LIRE SUITE

Migration. Sous pression, la France renonce à livrer des bateaux aux garde-côtes libyens

La France devait livrer 6 intercepteurs du constructeur Sillinger aux garde-côtes libyens (Image : Sillinger)

La ministre des Armées Florence Parly « a finalement décidé de ne pas livrer les embarcations à cet État », écrit le ministère dans un mémoire envoyé à la Cour administrative d'appel de Paris, saisie par huit ONG qui redoutaient des « crimes » contre les migrants. « La situation en Libye ne permet pas de réaliser ce don d'embarcations », a conf...
LIRE SUITE

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer