Société. Sabri, 10 ans, raconte son confinement

Parole de confinés. Sabri Khelifi, de l'Ile-Saint-Denis, raconte son confinement. Photo : DR

"Je m’appelle Sabri Khelifi et j’ai 10 ans. Je suis confiné avec mes parents et Farès qui est mon frère jumeau. Nous n’avons pas de jardin et c’est bien dommage. Je partage une chambre avec mon frère, mais ça va quand même parce que je sais qu’il y a des gens qui sont pires que nous et qui vivent à 10 dans un plus petit appartement que le nôtre et il y a aussi des personnes qui vivent dehors..." ...
LIRE SUITE

Parole de confinés. #9 - Algérie : la double peine des binationaux

La rapidité de l’annonce des fermetures de frontières en a surpris plus d'un. Avec la sensation désagréable d’avoir été « oubliés » par la France lors des rapatriements et vus comme « agents de propagation » du COVID19 par les habitants de leur seconde patrie, les binationaux ne savent plus à qui s’adresser pour être rapatriés en France. C’est le cas de ...
LIRE SUITE

Parole de confinés. #8 - Shanwaz G. : "Nous ne pouvons pas laisser ces gens dans la rue sans aide"

Coronavirus : Maraude du Secours Islamique de France, en Seine-Saint-Denis, à Paris. Mars 2020.

En pleine pandémie, ils se dévouent pour apporter leur aide aux sans-abris de Seine-Saint-Denis. Ils, ce sont les bénévoles des équipes du Secours Islamique de France, qui comme Shanwaz G., continue d'effectuer leurs maraudes. Objectif: sortir la personne de l’isolement et réchauffer son cœur. ...
LIRE SUITE

Parole de confinés. #7 : Le slameur Hocine Ben raconte

Le slameur français Hocine Ben. Photo : C. Millerand

Le slameur Hocine Ben, 48 ans, a grandi à Aubervilliers dans le 93. Acteur à ses heures perdues, il écrit des textes depuis 20 ans. Celui-ci publié sur sa page Facebook ce mardi 24 mars mérite d'être lu... ...
LIRE SUITE

Parole de confinés. #6: "J'ai peur de ne pas tenir", Claude toxicomane depuis 30 ans

Claude, la cinquantaine bien entamée, est toxicomane depuis plus de 30 ans. Il lui arrive de faire des « breaks » mais il revient toujours à ses addictions. Cet habitant d’un quartier populaire de Seine-Saint-Denis nous raconte son confinement.   ...
LIRE SUITE

Parole de confinés. #5 : Mokhtar : "Le handicap m'a appris à m'adapter à mon environnement."

Le confinement nous a appris en quelques jours à nous situer dans un espace clos, à nous réapproprier notre univers mais aussi à redécouvrir la possibilité du silence en milieu urbain. Nos sens sont plus en éveil. Mais qu'en est il pour quelqu'un qui doit vivre le confinement avec un sens en moins ? Après un décollement de la rétine à l'âge de 10 ans, l'écrivain et journaliste radio, Mokh...
LIRE SUITE

Parole de confinés. #4 : Messaouda 84 ans : « Vendredi, j’ai rajouté une prière.»

Messaouda Dendoune, la mère de Nadir Dendoune auteur du documentaire

« Journal du confinement» de Messaouda Dendoune 84 ans, habitante de la cité Maurice Thorez à l’Ile-Saint-Denis, 93450. ...
LIRE SUITE

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer