Cinéma. 13e édition du festival « Génération court »

Jusqu’au 13 novembre, ce rendez-vous du court-métrage prend ses quartiers à Paris et à Aubervilliers. Des films de réalisateurs de 10 à 18 ans seront projetés.

Beau parcours pour ce festival qui a démarré à Bamako en 2005. À partir d’aujourd’hui, et ce pendant un mois, des courts-métrages de réalisateurs âgés de 10 à 18 ans, puis de 18 à 30 ans seront diffusés. Deux finales seront ensuite organisées. La première, le 23 octobre, ce sera la finale « Jeunes pousses ». La seconde aura lieu le 9 novembre, il s’agira de la finale « Jeunes adultes ». Les gagnants de ce concours seront alors accompagnés par des professionnels du cinéma, ils accéderont à des stages techniques, travailleront avec des scénaristes, et, enfin, seront suivis pendant 8 mois pour mener à terme leur court-métrage.
 

Le « Blon du court métrage »

Chaque année, l’idée est toujours la même : mettre en avant la créativité de la jeunesse grâce à ces courts-métrages. La genèse de ce projet est à aller chercher en Afrique, à Bamako. La première version de cet événement s’est déroulée en 2005. L’association malienne Blonba et l’Office Municipal de la Jeunesse d’Aubervilliers (OMJA) avaient alors organisé le « Blon du court métrage », où des films réalisés par des jeunes étaient diffusés devant un public. L’année suivante, en juin 2006, l’OMJA organisait à son tour une soirée de projection, mais cette fois en France, à Aubervilliers devant plus de 1 000 personnes. « Génération court » était né.

Chloé Juhel
 

Plus d’infos sur : www.generationcourt.com/2018/09/19/festival-generation-court-la-13e-edition-est-la

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer