Cinéma.7e Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec

Scène du film "Jusquà la fin des temps" de Yasmine Chouikh.

Nouvelle invitation au voyage avec le 7e festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec. Toujours au cinéma Le Trianon, à Romainville, dans le 93.

C’est l’occasion de rendre compte de la multiplicité du cinéma franco-arabe. A partir de ce soir et jusqu’au 20 novembre, 34 films vont être projetés, comme autant d’opportunités de découvrir un concentré de l’actualité cinématographique la plus récente du « Grand Moyen-Orient » et de France. 

Au total, 10 documentaires, 14 fictions, 7 inédits et 3 avant-premières. Comme tout festival qui se respecte, à la fin de chaque film, seront prévues des rencontres avec des cinéastes et des personnalités du cinéma. Toutes et tous attachés ou rattachés à ces régions du monde.

« On nous appelait Beurettes »

Ce rendez-vous a un parrain d’honneur nommé Costa-Gavras et une marraine qui n’est autre que la romancière et réalisatrice franco-marocaine Saphia Azzeddine. A l’occasion du festival, elle présentera d’ailleurs son nouveau long-métrage intitulé « Demie-sœurs ».

Sont attendus, entre autres, les cinéastes  Yasmine Chouikh pour son film « Jusqu’à la fin des temps » (photo); Gaya Jiji pour « Mon tissu préféré », Jean-Philippe Gaud pour « Tazzeka », Muayad Alayan pour « The Reports on Sarah and Saleem » ou encore Bouchera Azzouz pour « On nous appelait Beurettes ».

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer