Culture.15e édition du festival « Origines contrôlées »

Immigration France (1960-70) / @ AFP

Ca commence demain. Jusqu’au 6 octobre, à Toulouse, cet incontournable rendez-vous culturel est organisé par l’association Tactikollectif.

Plus que jamais « Origines Contrôlées » est « un festival engagé qui joue son rôle dans l’espace culturel et citoyen ». Dans le quartier des Izards et dans les quartiers nord de Toulouse, le Festival Origines Contrôlées est le point d’orgue d’ « une année de présence au quotidien, d’une année de travail sur les questions de mémoires et de société ».

Mémoire de l'immigration

Du 3 au 6 octobre, sont prévus des rencontres, des débats, des concerts, avec toujours cette même idée derrière la tête : une démarche singulière de croisement entre expressions artistiques et réflexions autour de l'histoire et de la mémoire de l'immigration, des discriminations et de l'égalité des droits. Parmi les intervenants annoncés : les journalistes Edouard Zambeaux et Bertrand Dicale, le politologue Paul Ariès ou encore la militante Fatima Ouassak.

Double identité artistique et engagée

« L'un des enjeux du festival est de déconstruire les stéréotypes qui nourrissent préjugés et discriminations », explique Salah Amokrane, coordinateur général de l'association Tactikollectif. Un enjeu qui se ressent aussi dans le choix des artistes programmés pour cette 15e édition : Haroun de la Scred, L’Orient Express, Davodka, Dooz Kawa. Entre autres.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer