Culture.Quatrième Grand Festival : « Célébrer la diversité »

Grand Festival, Musée de l'Histoire et de l'Immigration (Photo), Palais de la porte Dorée (Paris), du 16 au 24 mars. LUDOVIC MARIN / AFP

Le musée de l'Histoire et de l'Immigration organise la quatrième édition du Grand Festival pour lutter contre les discriminations par les arts.

Diversité

Dans le cadre de la semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme, le musée de l'Histoire et de l'Immigration (Paris) organise la quatrième édition du Grand Festival qui aura lieu du 16 au 24 mars.

Expositions, spectacles de danse, pièces de théâtre, débats, le programme sera riche et principalement tourné vers les arts : « Si la lutte contre les discriminations passe par l'éducation, nous croyons au pouvoir des artistes, de l'humour, de la musique pour sensibiliser le public, et particulièrement les jeunes, à ces questions et célébrer la diversité qui nous rassemble » explique Hélène Orain, directrice générale du palais de la porte dorée.

Nouveaux médias

Parmi les nombreux événements, une soirée sera dédiée aux nouveaux médias (19 mars). Si Internet est devenu le premier média d'information chez les jeunes, il peut également être un espace de désinformation.

Au cours de cette soirée, journalistes, vidéastes, blogueurs et autres spécialistes du net seront invités à débattre de la lutte contre les discriminations via internet.

Grace Ly, (Blog : la petite banane), a pu réaliser, auprès de collégiens, des ateliers de production vidéo sur le thème de la discrimination véhiculée par les réseaux sociaux. Pour cette dernière, il faut juste les accompagner avec ce nouvel outil : « Ils baignent dans les réseaux sociaux, la vidéo notamment, d'où l'intérêt de travailler avec eux sur ce média. En fonction de leur propre expérience ou de celle de leur entourage, j'ai trouvé qu'ils avaient déjà une vraie pensée critique ».

« Un homo dans la cité »

En 2009 paraissait le livre « Un homo dans la cité » (eds Calmann-lévy) de Brahim Naït-Balk. Ce dernier y racontait son expérience et ses difficultés. Musulman, aîné d’une famille marocaine pauvre et nombreuse, il a grandi dans des cités de banlieue où il a subi la violence, les agressions sexuelles et les humiliations quotidiennes.

Dans le cadre du Grand Festival, Amnesty international France et compagnie le Chat-fouin proposent une adaptation de cet ouvrage suivi d'un débat. Mise en scène par Yann Dacosta, cette adaptation sera interprétée par les comédiens Majid Chikh-Miloud et Ahmed Kadri.

Grand Festival, Musée de l'Histoire et de l'Immigration, Palais de la porte Dorée (Paris), du 16 au 24 mars.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer