Environnement.Un ambitieux plan hydraulique adopté au Maroc

Barrage d'Oukaimeden - Haut Atlas - Maroc. LAURENT REBELLE / BIOSPHOTO / AFP

Un important plan hydraulique a été adopté, lundi 13 janvier, après la signature de la convention cadre pour la réalisation du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, qui mobilise 115,4 milliards de dirhams.

Cette convention, dont la cérémonie de signature a été présidée par le roi Mohammed VI, à Rabat, définit les conditions et modalités d’exécution et de financement de ce programme.  

Le plan vise la consolidation et la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable, l’accompagnement de la demande pour cette source inestimable, la garantie de la sécurité hydrique et la lutte contre les effets des changements climatiques.

Ce programme intégré, élaboré conformément aux hautes orientations royales et en considération de la situation hydrique du Maroc et des études sur cette problématique, s’articule autour de cinq principaux axes :

- l’amélioration de l’offre hydrique notamment par la construction de barrages (61 MMDH),

- la gestion de la demande et la valorisation de l’eau notamment dans le secteur agricole (25,1 MMDH),

- le renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural (26,9 MMDH),

- la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts (2,3 MMDH),

- et la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l’importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation (50 millions de dirhams).

Le financement de ce programme sera assuré à hauteur de 60% par le Budget général de l’État, 39% par les acteurs concernés et le reste dans le cadre du partenariat public-privé.

Pour le suivi de l’exécution dudit programme, il  sera assuré par un comité de pilotage présidé par le chef du gouvernement, une commission technique présidée par le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et des commissions régionales, présidées par les walis des régions.

Amélioration de l’offre hydrique et stratégie à long terme

Concernant l’amélioration de l’offre hydrique, le programme prévoit la construction de 20 grands barrages d’une capacité de stockage de 5,38 milliards de m3, avec une enveloppe budgétaire de 21,91 MMDH. Leur construction permettra de porter la capacité de stockage globale du Royaume à 27,3 milliards de m3.

Un recensement au niveau des différentes régions du Royaume a identifié 909 sites susceptibles d’abriter des petits barrages et des barrages collinaires. Le Royaume dispose actuellement de 130 petits barrages et 20 barrages de ce type sont en cours de réalisation.

Toujours au volet de l’amélioration de l’offre hydrique, le Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 porte aussi sur l’exploration des eaux souterraines en vue de la mobilisation de nouvelles ressources, ainsi que la réalisation de nouvelles stations de dessalement d’eau de mer qui viendront s’ajouter à celles déjà opérationnelles à Laâyoune, Boujdour, Tan et Akhfenir.

Deux stations de dessalement sont en cours de réalisation à Agadir et Al Hoceima et trois autres sont programmées à Casablanca, Dakhla et Safi.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer